Dory_NemoHello lecteur!

 

T'as vu comme je te fais pas attendre encore une semaine avant de poster? Ca a du bon les vacances!

 

Pour continuer sur les trucs qu'on entend dire sur la grossesse quand on est nullipare mais qu'on a du mal à croire tant qu'on ne les vit pas, je voudrais te parler de l'effet "mono-neurone" de l'état de gestation. 

 

Au début, j'étais comme toi très sceptique sur le sujet. Limite je trouvais ça super misogyne d'oser sous-entendre qu'une femme enceinte perdait 10 points de QI par semaine d'aménorrhée. C'est pas parce qu'on porte un nain que les connexions synaptiques cessent non? Bref, en bonne féministe, je m'insurgeais contre cette idée reçue d'un autre temps qui reléguait la femme en cloque au statut d'être microcéphale. 

 

Jusqu'au jour où mon test de grossesse a été positif. Depuis ce jour, et à mon grand dam, je ne peux que noter une nette baisse de concentration de ma part. Moi qui suis d'habitude une personne relativement sensée et supérieurement intelligente (c'est pas moi qui le dit, c'est le test "Quelle ai ton QI?" de Facebook!), je me retrouve aujourd'hui à devoir prendre des notes pour tout. J'oublie systématiquement quelque chose en sortant de chez moi (mes clefs notamment) ou en faisant les courses (la liste en général). Je suis obligée de noter tous mes rendez-vous dans le détail (alors qu'avant l'appli ICal de mon précieux était intégré dans mon cerveau à la rubrique Control Freak). J'ai arrêté les post-it et les listes car je les perds systématiquement. Je cherche mes mots, m'empêtre dans le vocabulaire et j'oublie fréquemment ce que je voulais dire, ce qui m'a conduit à bon nombre de situations cocasses en cours d'ingliche où j'ai usé et abusé du jeu "Finish my sentence" pour camoufler ma confusion linguistique auprès de nains peu habitués à voir leur Titcheur bafouiller. 

 

Bref, telle la Dory de Némo, j'ai la mémoire qui flanche et toute explication, instruction, argumentation ou recommandation excédant 3 phrases nécessite un travail cérébral intense et en général inefficace. Ce qui peut être gênant quand ton obstétricien t'explique tous les examens que tu dois faire ("Vous pouvez répéter la question?") ou que le sage-femme te montre des positions censées atténuer la douleur des contractions ("Euh, vous avez un schéma?") et que tu leur brandis ton précieux en mode dictaphone pour être sûre de ne pas tout mélanger. 

 

Je l'avoue donc, lecteur incrédule, enceinte j'ai le cerveau dans le placenta. Je pourrais te réciter par coeur le catalogue de chez Ver-aubert, te dire avec la précision d'une horloge suisse combien de semaines, jours, minutes il me reste avant ma date prévue d'accouchement (DPA pour les intimes). Par contre, ne me demande pas de te dire où j'ai garé la voiture ("Dans le parking? Ah bon, j'ai un parking?") ou de quelle couleur était le cheval blanc d'Henri IV: mon cerveau fonctionne en mode dégradé, le reboot aura lieu fin octobre, merci de ta compréhension.


298833war3_fatal_error