01 mars 2015

Of phones and students

Suite aux nombreuses réactions à mon billet précédent, voici quelques constats navrés et navrants sur l'usage des téléphones portables (mobaïles pour les intimes) en cours.  Déjà au collège lycée, l'objet semble littéralement greffé au corps de nos chers bambins, ceux-ci étant prêts à le dégainer, qui pour prendre une photo des fesses de Marie-Nabilla, qui pour textoter une blague à Jean-Kevin, qui pour faire une partie de Candy Crush en douce pendant le cours de maths. Déjà une vraie plaie donc.  En fac, c'est un peu... [Lire la suite]