Je suis ton prof

Il y a quelques jours, le journal le Monde publiait un article édifiant sur la difficulté qu’a l’Education Nationale à recruter des enseignants. Pis, 20% des postes de prof d’anglais ouverts au CAPES en 2015 n’ont pas été pourvus. Quand on pense au taux de chômage qui règne en France, on se dit que c’est quand même un joli gâchis. On lit partout à quel point les profs se sentent mal aimés, à quel point leurs conditions de travail sont de plus en plus difficiles avec des élèves présentant des difficultés de plus en plus compliquées à prendre en charge (dyslexie, dysorthographie, dyscalculie, problèmes personnels, handicaps, etc…). Bref, pas étonnant que ça ne se bouscule pas au portillon. 

Tu me connais, je suis une Titcheur dévouée qui aime son job et rien ne me ferait plus plaisir que de contribuer, à ma modeste échelle, à l’épanouissement des élèves et des professeurs, à la baisse du chômage et à la paix dans le monde. Voici donc quelques excellentes raisons pour que TOI (oui, toi, lecteur en quête de sens), tu cesses toute activité séance tenante et que tu t’inscrives au CAPES d’anglais 2017. 

 

1). Etre prof, c’est bénéficier d’un emploi à vie. Ouais, à vie. Genre on t’enterrera dans la cour de récré. En ces temps de chômage de masse et où il est plus facile de finir un marathon en moins de 2h que d’obtenir un CDI, tu admettras que c’est un argument de poids. Pragmatique, certes, mais réel. 

 

2). Tu as donc un salaire garanti à vie. Alors, oui ok, j’ai pas dit que le salaire était mirobolant mais rien ne t’empêche de faire quelques heures sup’ pour arrondir les fins de mois ou de passer l’Agrégation pour gagner quelques centaines d’euros de plus. Et puis mine de rien, ton salaire augmente régulièrement, ne serait-ce que tous les 3 ans avec l’ancienneté. Même si tu es une quiche à ce que tu fais (je sais, c’est très motivant). 

Teacher-meme-money

 

3). Tu ne gagneras peut-être pas énormément de sous mais tu pourras profiter de toutes les vacances scolaires. Certes, une bonne partie des-dites vacances sera occupée à corriger des copies ou préparer des cours mais, soyons honnête, tu pourras quand même en profiter un peu aussi. Pas pour partir en croisière de luxe au Bahamas (voir point 2), mais quelques jours dans un gîte en Ardèche, ça le fait aussi. 

teachers summer vacations

4). Si tu souhaites te reproduire, c’est aussi le métier parfait pour concilier parentalité et vie professionnelle. Tu pourras voir tes nains le mercredi après-midi, parfois même, si ton emploi du temps le permet, les récupérer à l’école à 16h30. Et profiter d’eux pendant les vacances. Fini le casse-tête de savoir à qui refourguer les mômes en juillet-août! Tu auras le privilège de passer ces deux mois en tête à tête avec tes nains. 

friday mom

5). Tu es fan des Beatles? Tu binge-watches des séries US dès que tu as du temps? Tu kiffes Shakespeare/Jane Austen/ Emily Brontë? Tu envies les Britons d’avoir encore une famille royale? Tu guettes les promo Eurostar pour aller à Londres le plus souvent possible? Un word sur two qui exit ta mouth est en ingliche (et c’est insupportable, tu devrais arrêter)? Et bien, en devenant prof d’anglais, tu pourras vivre ta passion au quotidien et la transmettre à des enfants avides de savoir. Et bim! une séquence sur Game of Thrones en 6ème. Et bam! un cours comparatif entre Cendrillon et Kate Middleton en 4ème. Et paf! un voyage à Bristol avec tes 3èmes. Franchement, l’ingliche est la matière la plus COOLISSIME qui bénéficie en plus d’un fort potentiel attractif auprès des élèves. 

cinderella_royalwedding

 

6). Tu veux faire un métier qui a du sens? Franchement, éduquer la jeunesse de France, leur transmettre ton savoir, les amener à aimer une langue étrangère (voire à la maîtriser, rêvons un peu!), élargir leurs horizons culturels, participer à leur construction en tant qu’adolescents, ça a quand même une certaine valeur non? 

little assholes

7). Tu as de l’énergie et tu aimes les défis? Ca tombe bien. Vu qu’en début de carrière tu as 95% de chance de commencer par des remplacements à droite à gauche dans des collèges ou lycées plus ou moins difficiles, je ne te cacherai pas qu’il faut savoir rester motivé. Mais comme dans tout métier finalement. Et à ceux qui me disent « Franchement, faire un bac +5 pour en arriver là! », je réponds simplement qu’il y’a bien des gens qui font 10 ans de médecine pour finir proctologues. Et, je te rassure, un prof, ça ne voit pas tant de trouducs que ça (c’était la minute poésie de ce billet). 

39 teacher

8). Tu as adoré l’école quand tu étais petit et tu souhaites transmettre ton expérience? Ou au contraire, tu n’as pas aimé ça et tu voudrais que le système change? C’est le moment d’apporter ta pierre à l’édifice. Beaucoup de gens critiquent l’école, l’Education Nationale et les profs. On se fait traiter de feignasses, on fustige les résultats obtenus, on se plaint du niveau qui baisse et des élèves qui ne respectent plus rien. Eh bien on vous attend les gars! Au lieu de râler et de critiquer, venez nous aider à changer les choses! Venez dans les classes, parlez aux enfants, à leurs parents, aux autres profs. Essayez de faire bouger les choses! Même si ça ne marche pas toujours, même s’il y a des jours où on jetterait bien Jean-Kevin par la fenêtre, il y a aussi des moments de bonheur dans une salle de classe.  

it-is-not-ok-to-hit-a-child-it-is-perfectly-natural-to-want-to-hit-them-but-it-is-not-ok-c0b87

9). Tu souhaites avoir un peu de reconnaissance dans ton métier? N’en attends pas de la part de l’Education Nationale. Je te l’ai déjà dit, que tu fasses ton métier correctement ou pas, tu progresseras comme tout le monde. Non, la reconnaissance n’est pas là. Elle est du côté des élèves. Quand à la fin de l’année, Kimberley t’offre une tasse avec des coeurs dessus pour que tu puisses prendre ton thé dans la salle des profs. C’est dans le mail d’un étudiant qui te remercie pour ton cours. C’est dans les yeux brillants d’Ahmed qui retient ses larmes à la fin de Romeo+Juliet. C’est dans l’invitation Linkedin d’un élève que tu as eu en seconde et qui a aujourd’hui 21 ans et qui t’envoie un petit message pour te donner de ses nouvelles et te dire que tu as compté pour lui. 

Teacher-meme-job-satisfaction

Ca fait 10 ans que je suis prof. J’ai enseigné en collège, en lycée, en prépa, en fac. En ZEP, en RAR-ambition réussite. En établissement de centre ville ou de banlieue. J’ai croisé des élèves de tous horizons. Je ne prétends pas avoir marqué leur vie à chacun mais je suis aux anges chaque fois que l’un d’eux me donne de ses nouvelles. L’enseignement n’est pas un métier facile mais ce n’est pas une vocation non plus. Ni un sacerdoce. C’est un métier fatigant parfois, ingrat souvent, mais gratifiant aussi. C’est un métier où l’on se remet sans cesse en question, où l’immobilisme est impossible. Franchement, c’est un métier magnifique. 

Alors vas-y, lecteur conquis, les infos pour le concours de l’année prochaine, c’est par là.