hoho

Cher lecteur, je te présente mes meilleurs voeux pour cette année 2016 qui commence. Je ne reviendrai pas sur 2015, annus horribilis à bien des égards (attentats, crash d’hélico, crash aérien, inondations meurtrières, mort - entre autres - du petit Aylan, re-attentats, FN… je continue? ). Personnellement je n’ai pas trop à me plaindre, j’ai commencé 2015 en découvrant que j’étais enceinte pour la 3ème fois, et je la termine avec un joli petit bébé de 3 mois qui fait ses nuits et des sourires à faire fondre la banquise (ce dont nous n’avons pas besoin, je te l’accorde). 

Je te souhaite donc que 2016 soit à la hauteur de tes espérances et nous réserve quelques bonne surprises pour changer. Après tout, pourquoi n’y aurait-il que des catastrophes? Si ça se trouve, la Palestine et Israël feront enfin la paix, Daech sera détruit (pluie de météorites ou invasion de sauterelles, peu me chaut), la température mondiale ne montera que de 1°C et Donald Trump se retirera de la course à la présidentielle américaine en disant que c’était une blague, hahaha, vous y avez cru hein! Oui je sais on peut rêver. 

Alors puisque le monde autour de nous est si morose et semble si « hopeless », je te propose de savourer les petits bonheurs du quotidien: le premier éclat de rire de ton bébé, la complicité entre deux soeurs, le jouet « Reine des neiges » dont les piles viennent de décéder (ooooh! quel dommage!), une soirée romantique avec l’être aimé, une bonne séance de cinéma, un livre palpitant, une fête entre amis, un voyage au bout du monde ou au bout de la France, une maman qui nique sa race à son énième cancer, de la satisfaction dans ton travail, une famille unie, du bon chocolat dans ton placard et bien sûr, une belle santé pour profiter de tout ça. 

 

Nous avons terminé 2015 tout en douceur. Tendrépoux a pris ses 11 jours de congé paternité pendant les vacances de Noël et nous en avons profité pour savourer la vie à 5 et faire ces petites choses qui n’ont l’air de rien mais qui soudent les liens: regarder un dessin animé improbable, tous avachis dans le canapé, un jour de grisaille. Partir se promener en famille. Jouer à cache-cache dans l’appartement et mourir de rire tellement les enfants sont mal cachées. Lire des histoires de Noël. Se faire des câlins et des chatouilles. Redécouvrir Paris comme des touristes et faire plaisir aux enfants en les emmenant au Zoo de Vincennes ou au Jardin d’Acclimatation. Faire des puzzles, de la peinture à l’eau et se déguiser en princesse. 

Tu vois le tableau: la famille Ricoré sous ecstasy en somme. 

 

Quant aux fameuses bonnes résolutions de début d’année, j’ai choisi cette année de me poser deux challenges bien pourris. 

Challenge pourri neumbeur ouane: suivre le programme de 90 jours de fitness de la bien nommée Tracy Anderson, américaine de son état, et qui m’a promis que si je suivais son programme « Metamorphosis abcentric », je retrouverai un body d’enfer, avec abdos, ventre plat et silhouette de rêve. J’ai déjà fait 3 séances en suivant les vidéos sur Youtube (plus que 87…). En pyjama, sur une serviette éponge faute de tapis de gym dans mon salon, j’essaye tant bien que mal de suivre le rythme effrénée de Tracy. Heureusement que le ridicule ne tue pas (et qu’une séance ne dure « que » 30 minutes). Au vu des horribles courbatures que je me traîne, je dirai que ça m’a l’air efficace. 

Alors, c’est pas du bon challenge moisi ça? Je te tiendrai au courant de quand j’abandonnerai (je ne me fais pas d’illusion). 

 

Challenge (beaucoup moins) pourri neumber tou: me faire un programme de lecture pour l’année 2016. C’est pourri sans être pourri comme challenge. Ca part d’une belle idée (me remettre à lire avec plus de régularité plutôt que de comater devant la télé). Mais vu l’ambition de ma liste et ma propension à m’endormir au bout de trois lignes, je dirai que ma sélection est peut-être un tantinet irréaliste. J’ai trouvé cette idée sur Facebook (oui parce que je n’ai pas le temps de lire, par contre j’ai toujours le temps pour liker des vidéos improbables, commenter des statuts insipides ou partager des liens imbéciles). Techniquement, il faut un bouquin par rubrique. Il y a 12 rubriques, ça fait donc un livre par mois. Tendu mais jouable.  

reading challenge

 

A book published this year: bon, ça va être un peu difficile vu qu’on est le 7 janvier. Une rapide recherche internet sur les livres sortis depuis ma dernière gueule de bois le 1er janvier m’apprend que Camille Laurens a sorti Celle que vous croyez chez Gallimard où une prof divorcée se créé un faux profil Facebook pour tester la fidélité de son amant. Voilà un récit qui devrait me remettre doucement dans le bain  après des mois où mon esprit embué dans les hormones séchait lamentablement sur un article de Elle. Je ne peux décemment pas passer de la lecture de l’emballage de la boîte de lait en poudre à Flaubert en 5 minutes!

 

A book you can finish in a day: là je vais tricher un peu et choisir une BD. Le (paraît-il) excellent Arabe du Futur de Riad Sattouf. Pour la peine, je lirai les 2 tomes en un jour. 

 

A book you’ve been meaning to read: le much-talked-about Rien ne s’oppose à la nuit de Delphine de Vigan. Paraît qu’il faut avoir le moral pour le lire mais que ça vaut le coup. J’en déduis qu’à la fin de cette lecture, je devrais avoir envie de me jeter dans le canal Saint-Martin (mais seulement une fois qu’ils auront fini de le nettoyer) mais que je serai quand même contente de l’avoir lu. 

 

A book recommended by your local librarian or bookseller: La Faute de goût de Caroline Lunoir était en « coup de coeur » chez ma libraire. Elle me l’a conseillé en me disant que son seul défaut était d’être trop court. C’est un premier roman publié en 2011 et l’incipit m’a bien plu: « Le début des vacances résonne dans la gare et dans ma tête ». Un roman qui commence par un pseudo-hypallage ne peut qu’être bien non? 

 

A book you should have read in school: Othello de Shakespeare. Oui je sais, c’est la lose, je l’ai jamais lu. Pour une prof d’ingliche, ça la fout mal. Mon retard, rattraper je dois. 

 

A book chosen for you you by your spouse, partner, sibling, child, or BFF: ma très chère amie Marine d’Une Chambre à Moi me recommande chaudement Past Imperfect de Julian Fellowes, auteur également de la série Downton Abbey. M’en vais le commander tiens! Elle en parle là avec des mots qui font envie de le lire. 

 

A book published before you were born: je suis née en 1980 (je sais, on dirait pas hein!). Y a le choix… Alors partons sur l’intégrale de Sherlock Holmes (en ingliche, of course). Publié presqu’un siècle avant ma naissance, je pense que ça répond au cahier des charges. Ca fait un bail que j’ai envie de (re)lire ces histoires. En attendant la saison 4 du Sherlock de la BBC, ça me fera patienter!

 

A book that was banned at some point: The Satanic Verses de Salman Rushdie. Ca fait très longtemps que j’ai envie de le lire et tu n’es pas sans savoir, lecteur lettré, que ce livre a valu à son auteur une fatwa de mort, le forçant à vivre sous protection policière pendant de nombreuses années. Son livre a été et demeure interdit dans de nombreux pays. 

 

A book you previously abandoned: Millenium 4. Je sais pas pourquoi ce livre m’est tombé des mains. Peut-être parce que, même traduit du suédois, on sent que l’auteur n’est pas Stieg Larsson ou parce que je l’ai commencé alors que Royal Baby ne faisait pas encore ses nuits et que je m’endormais systématiquement dessus. Je vais le recommencer, il peut pas être SI mauvais que ça. 

 

A book you own but have never read: je possède peu de livres que je n’ai pas lus. Ceux qui sont dans la bibliothèque et que je n’ai jamais lus appartiennent à Tendrépoux. J’ai donc le choix entre les tomes 1, 2, 3 et 4 de Lanfeust de Troye, L’encyclopédie de la moto, Tous les requins du monde et The World Guide to Kite and Windsurfing. Ne juge pas, lecteur, nous parlons de l’homme que j’ai épousé! Heureusement, au rayon romans, il y a quelques polars qui devraient faire l’affaire. Tiens, il y a Angor de Franck Thilliez sur sa table de chevet. J’avais bien aimé Puzzle, je devrais dévorer celui-ci! 

 

A book that intimidates you: Anna Karenine de Tolstoï. Ce livre m’a toujours fait un peu peur. Peut-être parce que c'est Tolstoï, parce que c'est russe, parce que le dernier auteur russe que j'ai lu c'était Dostoïevski et c'était beau mais c'était chaud. Il paraît que c’est au contraire fantastique et très moderne. On va voir… 

 

A book you’ve already read at least once: Le Grand Secret de Barjavel. Je l’ai lu un nombre incalculable de fois quand j’étais ado. Voyons si ça me plaît autant 20 ans après. 

 

Bon, j'ai du boulot! Mais aurai-je le temps? Entre varicelle et réveils nocturnes, mon emploi du temps de maman au foyer est paradoxalement TRES chargé... Et toi cher lecteur? Quelle serait ta liste idéale pour 2016?