Dédé

Je n'aurais jamais cru qu'une simple plante verte (même pourvue de jolies fleurs blanches) puisse susciter autant d'intérêt et d'émotion. Alors à la demande générale, voici des niouzes de Dédé, mon Arboreus Decedus, dont je te narrais la lente agonie il y a quelques jours.  

Et bien suite à la mobilisation générale et à une intervention musclée de Queen Mom (t'ai-je déjà parlé de mon exquise génitrice?) à coups de sécateur et d'arrosage intensif, j'ai la joie de t'annoncer que Dédé a repris du poil de la bête. Non seulement il n'est pas décédé, mais de nouvelles feuilles ont fait leur apparition. Tu verras que bientôt ses magnifiques fleurs blanches refleuriront. 

Merci donc à toi, lecteur fidèle, pour tes précieux conseils botaniques (ta mère) (désolée, les jeux de mots pourris sont ma raison de vivre). Avec un bon coaching, je finirai peut-être par avoir la main verte. Qui sait, si ça se trouve l'année prochaine j'aurai un potager sur mon balcon et je te raconterai les aventures de mon séquoia d'appartement. En attendant, je propose de créer une page Facebook à Dédé afin que je puisse te tenir informé de son état de santé. Nan je déconne, j'ai une vie tout de même.