2093_combiner-voyager-avec-votre-emploi

Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, cher lecteur, cette semaine c'est la rentrée! Je suis d'ailleurs surprise de ne pas voir plus de "reportages" sur le poids des cartables ou le prix des crayons de couleur. A croire que nos chers médias se pencheraient enfin sur de vraies infos. Comment? Ah… on me souffle dans l'oreillette que la rentrée a eu lieu il y a 3 semaines. Pouf pouf. 

Je reprends. 

Au cas où tu ne l'aurais pas remarqué, cher lecteur, cette semaine, c'est la rentrée universitaire (en tous cas dans ma fac) (je sais qu'ailleurs, ça a repris depuis longtemps) (ceci dit, il y a d'autres facs - que je ne citerai pas - qui n'ont pas encore repris les cours) (les feignasses!). Alors je t'arrête tout de suite avec tes insinuations perverses. Si, toi, là-bas dans le fond, je t'ai entendu le penser très fort: "Elle est complètement déconnectée de la réalité la Titch, elle a du passer son mois de septembre sous les tropiques cette garce!"

Et bien je ne te félicite pas! Douter ainsi de mon intégrité professionnelle? Tsss, tssss. Je suis déçue.

Non, indigne lecteur, je ne me prélassais point sous les cocotiers, sirotant une Pina Colada sous mon parasol, le corps légèrement vêtu et caressé d'une douce brise, encore salé d'une baignade dans des eaux cristallines, Tendrépoux nu à mes côtés. Noooooon (soupir). 

En fait, c'est un chouïa moins glamour que ça: je préparais la rentrée universitaire. Et ouais. Donc ça fait 3 semaines que je gère des merdes en tous genres. 

Des profs qui se désistent 3 jours avant la rentrée (j'peux pas assurer ce TD de linguistique finalement, parce que j'ai (barrez la mention inutile): cours en même temps dans mon établissement principal / obtenu une bourse d'étude en Nouvelle-Zélande / poney / un congé maternité / finalement plus envie de faire cours en fac). Bref, tu vois le topo. J'ai du trouver des remplaçants de dernière minute (qui qui c'est qui peut préparer un bon cours d'anglais universitaire en moins de 3 jours?), c'est-à-dire lancer une annonce, éplucher les centaines de CV reçus, contacter les meilleurs, les recevoir, trier, proposer, valider et envoyer tout ça aux RH. 

Des étudiants qui ne savent pas lire. Et qui m'envoient des dizaines de mail me demandant à quelle heure ils doivent venir s'inscrire (c'est écrit sur le site internet en première page), à quoi ils doivent s'inscrire (c'est écrit sur le site internet en première page), pourquoi ils doivent venir s'inscrire (c'est écrit sur le site internet en première page), s'il faut vraiment qu'ils fassent le test de langue (oui, c'est écrit sur le site internet en première page), et qu'est-ce qui se passera s'ils ne font pas le test (ça, ce n'est pas écrit sur le site internet en première page car la pendaison par l'orteil n'est pas un châtiment admis par la charte de l'université). 

Des profs qui me prennent pour leur secrétaire. 

- Chère collègue, merci de nous avoir envoyé les listes d'étudiants. Pourriez-vous me les renvoyer en format excel, car j'ai la flemme de recopier mes 35 étudiants depuis le fichier pdf et je suis sûre que vous n'avez pas mieux à faire. 

- Chère collègue, je trouve pas ma salle. 

- Chère collègue, ah si finalement pardon. 

- Chère collègue, je n'arrive pas à me créer d'adresse email universitaire. Pouvez-vous me configurer mon compte? 

- Chère collègue, j'ai fini de faire caca. (Oh, ça va, j'ai une môme de 2 ans à la maison je te rappelle). 

 

Des étudiants qui feraient tout pour avoir moins de cours. 

- Madame, je viens de m'apercevoir que le mardi je ne viens que pour 2 heures de cours. Est-ce que je pourrais changer de groupe (si possible le mercredi de 9h à 11h parce qu'après j'ai théâtre)? (Je vous répondrai plus tard, pour l'instant j'ai piscine). 

- Madame, je ne peux venir à aucun cours car j'ai un travail à plein temps. Pourriez-vous me valider mon diplôme sans que je passe mes examens? (Tu veux pas 100 balles et un mars avec?)

- Madame, j'ai 2 cours qui se chevauchent. C'est inadmissible tellement c'est votre faute si ma vie, du coup, c'est de la merde. Comment je fais, moi, pour me dédoubler? (Inscris-toi dans le groupe du lundi 8h…)

Bon ok, je caricature un peu. Mais tu peux pas savoir comme je suis contente d'avoir repris les cours lundi matin. Pouvoir enfin exercer mon métier plutôt que d'être DRH/ secrétaire / psy / assistante personnelle / coach de vie / charmeuse de serpents est un vrai bonheur. Paradoxalement, je pense avoir moins de boulot maintenant que tous les TDs ont un prof, que tous les profs ont une salle, que ces salles sont remplies d'étudiants, étudiants qui sont tous parfaitement inscrits dans les bons groupes et qui viennent à l'heure en offrant un capuccino fumant à leur prof d'ingliche préférée (à bon entendeur…). Donc maintenant que je suis à nouveau une feignasse de prof normale, je vais pouvoir te re-pondre quelques billets bien sentis. 

Aïe ame baque!