0scream-mary-poppins-horror-film-re-cut-disney-scary-mary-kids-children-humor-parody-comedy-web-youtube-photo

Aujourd'hui, aimable lecteur, je vais m'énerver contre  ce mythe de notre enfance, ce soit-disant parangon de vertu, cette imposture de super nanny qu'est Mary Poppins. Figure-toi qu'au lieu de t'écrire de savoureux billets, je regarde la téloche, et que récemment ils ont rediffusé Mary Poppins et en VO s'il te plaît. 

Mon sang n'a fait qu'un tour et j'ai dit à Tendrépoux: "Oooooooh! Trop bieeeeeen! Ils passent Mary Poppins, c'était un de mes films préférés de Disney, j'adorais ça quand j'étais petite! Sors le pop-corn et viens t'asseoir!"

Et bien j'ai vite déchanté. Car en fait, si tu regardes bien ce film, tu t'aperçois de plein de trucs qui devraient te faire hérisser les poils, toi parent de nain en bas âge qui débourse une fortune tous les mois (et ça va pas s'arranger) en salaire de nounou. 

 

1. Mary Poppins débarque un beau jour avec son parapluie (alors qu'il pleut même pas) (ok c'est à Londres mais tout de même) et ses pieds en canard, dégage la file de nounous qui patientaient gentiment pour leur entretien d'embauche et sonne à la porte. Là, elle s'invite d'un ton péremptoire et emberlificote M. Banks (le papa) qui est censé mener l'entretien. Déjà, ça commence mal, la meuf pose ses conditions: elle travaille tous les jours sauf le mardi. Jour du Seigneur comme chacun sait. Donc déjà, les parents sont dans la mouise tous les mardis. Et va trouver une baby-sitter rien que pour cette journée! 

Mary Poppins and Mr Banks - A Cheery Disposition

"Et ça, là, à 7 chiffres, c'est mon salaire. Mensuel." 

Pour ses émoluments, elle a la décence (ou l'audace?) de dire: "Nous verrons ça plus tard". Il va être content Papa Banks quand il va recevoir la note (et les charges de l'URSSAF…). La maman? Trop occupée dans son combat féministe (c'est une suffragette) (mais qui passe un peu pour une demeurée), elle charge son mari de s'occuper de ça. Elle n'y comprend rien à tous ces chiffres, et puis ça lui brouille le teint de réfléchir (oui, c'est du grand féminisme). 

Mais passons. Mary Poppins est embauchée et commence son travail sur le champ. 

 

2. A peine a-t-elle rencontré les enfants qu'elle leur intime l'ordre d'aller ranger leur chambre. Ah bon, elle était en désordre? Permets moi, cher lecteur, cette petite onomatopée: MOUAHAHAHAAHA! Nan parce que si elle en veut du bazar, elle peut venir voir la chambre de Mamerveille qui ressemble plus à la ville de Moore post-passage de tornade qu'à un catalogue Verbaudet… Mais bon. Elle est un chouÏa maniaque donc. 

Nursery

"Si vous ne rangez pas ce bordel, je vous donne de l'huile de foie de morue et je vous apprends des mots qui n'existent pas. Non, attendez, je le ferai de toutes façons..." 

 

3. Mary Poppins épate les enfants avec quelques tours de magie. Et que je remonte la rampe en étant assise dessus, et que je sors un lampadaire de mon sac à main (?????), que sais-je. Et vl'a-t-y pas qu'elle s'auto-proclame "Practically perfect person" (personne pratiquement parfaite) (va falloir te mettre à l'ingliche lecteur…). 

Practically perfect

Et modeste avec ça... 

 

4. Cette nounou-presque-parfaite se propose ensuite d'aller promener les enfants au square. Grand classique que tu connais bien: le principe est d'aller s'ennuyer à mourir à regarder son enfant piquer les jouets des autres, se mettre du sable dans la couche et essayer de grimper le toboggan à l'envers. Ici, que nenni! Dame Poppins a une autre idée derrière la tête. Elle tombe (comme par hasard) sur son pote Bert. Bert est un être un peu particulier. Il dessine des dessins (pas tops) à la craie sur le trottoir.

Mary Poppins - Punting on the Thames

"Hou, mais c'est très joli ça Bert! Tu l'as fait quand tu avais 8 ans?"

Et là, magie! Les enfants, Mary Poppins et Bert sautent à pieds joints dans le dessin et se retrouvent dans le décor imaginé par cet audacieux artiste. Et là, que se passe-t-il? Les enfants partent en courant vers le manège qu'ils voient au loin pendant que Mary Poppins et Bert chantent des chansons, dansent avec des pingouins et se regardent avec des yeux plein d'un amour pur et chaste. Donc si je reformule en bon français: les enfants se barrent en courant loin loin loin pendant que la nounou danse, boit le thé et flirte avec son mec! Si j'étais Nabilla je dirais "Nan mais ALLO quoi!". Mais je ne suis pas Nabilla. Je m'offusquerai donc bien plus dignement: "Putaindebordeldemerdesarace". Pouf pouf. Poursuivons. 

mary poppins n bert dancing at tea

Te fatigue pas, Bert, tu vas jamais la choper...

 

5. Notre charmante auxiliaire de puériculture et son ami saltimbanque rejoignent la réalité. Chacun rentre chez soi, tout le monde est content (forcément, les enfants sont encore vivants). Un peu plus tard, ils rendent visite à un vieil ami atteint d'une étrange maladie: quand il rit, il vole (cherche pas, y a pas de contrepèterie). Ca énerve beaucoup Mary Poppins qui ne trouve pas ça distingué du tout de rigoler et elle passe toute la scène à pester et à faire sa bêcheuse parce que les enfants se mettent à ricaner bêtement eux aussi. Pète-sec la fille. Bon, à sa décharge les blagues de Bert ne sont pas vraiment hilarantes.


 

"- Je connais un homme avec une jambe de bois qui s'appelle Smith. 

- Ah? Et comment s'appelle l'autre jambe?"


 

Serious

Laisse tomber, Bert, elle était pourrie ta blague... 

Je comprends que ça ne chatouille pas vraiment les zygomatiques… Mais bon, elle est pas obligée non plus de faire sa rabat-joie en interdisant aux enfants de rire. 

 

6. Comme elle plante la famille Banks tous les mardis, M. Banks se retrouve obligé d'emmener ses enfants à son travail (Mme Banks est occupée à soutenir ses copine suffragettes en prison et n'a pas que ça à faire). Là tu te dis: cool! Enfin un message moderne, le papa doit s'occuper de ses gosses lui aussi, ça leur fera du bien. Ouais. Sauf que Papa Banks bosse (oh miraculeuse coïncidence!) dans une banque. Et en gros, ses boss lorgnent le penny que le petit garçon a économisé à la sueur de son front. Ils veulent le faire fructifier et lui font croire qu'il sera richissime s'il place bien son pognon. La scène se termine sur une panique générale, où, (je te la fais courte), les gamins sont quasi responsables d'un mini-krach boursier. Le père se fait virer dans une scène aussi humiliante qu'un tweet de Christine Boutin. Il rentre chez lui défait pendant que ses enfants fuguent. 

Ouais, c'est la lose. 

 

7. Les enfants, rongés par la culpabilité, s'enfuient dans la nuit et croisent des personnages peu recommandables.

Children run

"Bonsoir les enfants. Moi c'est Emile-Louis, et vous?" 

Heureusement, ils tombent sur Bert, soudainement devenu ramoneur (je t'avais dit que ce type était louche), qui les ramène chez eux (logique). Sauf que les gamins, par un petit tour de magie, se retrouvent sur le toit. Oui. Sur le toit. A danser les claquettes avec plein de copains ramoneurs. Sur le toit donc. En hauteur. Là où ils pourraient tomber. Et décéder. Et Mary Poppins trouve ça normal. Mieux, elle applaudit son Bert d'amour (qu'elle n'emballera même pas à la fin du film!). Les gamins sont couverts de suie (tout d'un coup elle n'est plus maniaque) et heureux de gambader en pleine nuit à 15 m de hauteur avec de parfaits inconnus pendant que leurs parents s'inquiètent. Tout va bien. 

Chimney

"Allez les enfants, le premier qui saute sur le toit d'en face gagne un bonbon à l'huile de foie de morue! Et si vous êtes sages, on ira nager avec les requins après."

 

8. Le film se termine en apothéose. Le papa, fraîchement licencié, décide de prendre un congé parental pour profiter de ses enfants. Chic, te dis-tu, quel modernité pour l'époque! Attends, attends, ce n'est pas fini. Au moment où tout le monde est content et heureux, M. Banks croise ses ex-collègues au parc qui lui apprennent qu'il est ré-embauché car le directeur est mort la veille. De rire. Oui, c'est la blague de la jambe en bois qui l'a achevé. Maintenant qu'il n'est plus là, les charognards peuvent faire ce qu'ils veulent. Et tous de se taper une bonne barre de rire, que la vie est drôle quand même, hein mon vieux? Pas de rancune hein? Tu reprends lundi avec un petit comité de pilotage? (et c'est ainsi qu'est née la Slaves et Associates…)

Family Banks smaller

"Oh, chéri! C'est merveilleux de t'avoir à la maison!"

"Oui, surtout que maintenant que j'ai plus de job, on pourra plus payer la nounou!"

Le congé parental le plus court de l'histoire. C'est pas grave, me diras-tu, il a toujours sa super nounou. Et bien non, figure-toi, car pendant ce temps Mary Poppins se faisait gentiment la malle. En loucedé. Sans dire au revoir. Laissant les parents dans la merde pour trouver une remplaçante. L'histoire ne dit pas si elle a été payée ou si elle s'est servie dans l'argenterie. 

 Moralité: euh… là, je sèche…