Sherlock HolmesRhhhoooo! J'aurais tellement pu être detective privé, CSI ou profileuse moi! Je sais quoi faire quand j'en aurai marre de titcher l'ingliche à de jeunes microcéphales...

Et oui, lecteur intrigué, ta Titcheur a résolu le mystère de la poussette disparue toute seule comme une grande. Conan Doyle aurait pas fait mieux. Pas peu fière je suis. 

Après avoir tenté la piste cybernétique pour retrouver mes voisins, force m'a été de constater qu'ils ne fréquentaient pas la toile des masses. Point de profil Facebook avec des photos d'eux bourrés, juste une petite page Linkedin toute perdue laissant penser que son propriétaire ne la consulte pas beaucoup. La gardienne, le syndic de l'immeuble, le propriétaire de leur appart, les pages blanches ayant été aussi vainement consultés, il ne me restait plus qu'une seule piste: leurs jumeaux. 

Et c'est LA que ça sert d'avoir pondu à mon tour: à force de nous croiser avec nos mouflets, nous avons *bavardé* (un truc de ouf que peu de gens font de nos jours). Et j'ai appris qu'ils avaient réussi à obtenir une place dans la crèche qui est à 8 secondes à pied de notre immeuble. Je me souviens à l'époque les avoir jalousés à mort, Mamerveille étant 40ème sur la liste d'attente pour cette crèche (qui n'a que 12 places de libres chaque année...). Bref, je m'égare. Je me suis donc rappelée que les nains étaient inscrits dans cette crèche et que la directrice avait forcément le numéro de portable des parents! Ni une, ni deux, je file avec Mamerveille et ses 7,5kg en porte-bébé raconter mes mésaventures à la directrice qui prend pitié et appelle les parents. Ceux-ci, qui s'étaient rendu compte de leur boulette mais qui n'avaient pas mon numéro non plus (ni, admettons-le, les méthodes d'investigation dignes du Effe Bi Aïe que j'ai déployées), se sont empressés de me rassurer et de me dire qu'ils me ramèneraient mon châssis de poussette dès ce soir. Pffffffiouuuu!

Moralité: si j'avais été nullipare, jamais nous n'aurions bavardé dans le hall de l'immeuble, je n'aurais jamais pu retrouver leur numéro de portable via la crèche et jamais je n'aurais pu retrouver ma poussette... que je n'aurais jamais possédé donc puisque sans enfant, pas besoin de poussette... hmmm... y aurait pas comme une faille de le continuum espace-temps, là?