POUSSETTE4Pfffffff…. C'est le seul son qui sort de ma bouche depuis le début de l'après-midi, ami lecteur. Je m'apprêtais, toute guillerette, à sortir Mamerveille par cette belle journée de printemps. Je l'avais bien préparée, j'avais pris un petit jouet, son ombrelle, son chapeau et pensais aller faire le tour du square d'à côté. 

Je l'avais bien sanglée dans son cosy, qu'il ne me restait plus qu'à clipser sur le châssis de la poussette qui, comme d'habitude, m'attendait sagement plié au rez-de-chaussée. Je le remonte rarement jusqu'à notre 4ème étage vu qu'en général, le cosy, les sacs de course et ma personne remplissent largement le minuscule ascenseur de l'immeuble et que j'ai trop la flemme de redescendre le chercher. 

Je descends donc avec Mamerveille, lunettes de soleil sur le nez, ravie d'aller en mettre un bout dehors. Sauf que, arrivée en bas…

… plus de châssis. 

"Moddafuckasonofabitch!!" fut ma première réaction, t'avouerai-je non sans rougir. "On m'a piqué mon châssis de poussette!"

J'ouvre la porte de la cave pour vérifier que quelqu'un n'y aurait pas mis le châssis, je vais au local poubelles, je remonte au 4ème histoire d'être sûre que c'est pas juste moi qui ai oublié que je l'avais bien à la maison. Rien. 

Alertée par mes jurons, la gardienne me demande ce qui ne va pas. Je lui explique la situation et elle de me répondre que les voisins du second, parents de jumeaux, ont déménagé ce matin et que peut-être les déménageurs ont emporté notre poussette par mégarde. Chouette. 

Commence alors le jeu de piste de la journée. La gardienne n'a pas leur numéro. Le syndic non plus, mais ils ont celui de leur proprio. Qui est sur messagerie et ne rappelle pas. Sur internet, je retrouve leur numéro de fixe. Great. Ca sert à rien puisqu'ils ont déménagé et donc coupé la ligne. Je friend-request mon voisin sur Facebook. Pas de bol, c'est pas lui mais un ado de 14 ans. Je finis par retrouver sa trace sur Linkedin. Je me créé un profil. Je lui envoie un mail avec comme objet "poussette". Qui finira probablement dans ses spams ou qu'il n'ouvrira jamais. J'ai même été coller un post-it sur sa porte des fois qu'ils auraient pas tout déménagé et qu'ils repasseraient par chez eux. 

Sinon, je compte sur leur civisme pour se rendre compte qu'ils ont un châssis en trop (qui leur servira à rien sans le cosy, d'autant qu'ils ont deux nains, eux) et qu'ils aient la bonté d'âme de me le ramener. J'espère juste qu'ils ont pas déménagé trop loin et qu'ils ne comptaient pas emmener leurs twins au bout du monde en laissant toutes leurs affaires dans un obscur garde-meuble au fin fond du Val de Marne.

Pffffff….