220px-HelpRien ne va plus lecteur. C'est horrible, que dis-je, affreux! J'ai presque honte de te l'avouer alors je vais solliciter ta plus grande mansuétude. Par pitié, ne me juge pas. Essaye de comprendre avant de me lancer la première pierre. Avec le bébé, la fatigue, toussa, toussa, j'ai quelques excuses tout de même.

Non. Who am I kidding? Même moi, je ne me pardonne pas l'ignominie intellectuelle dans laquelle me vautre depuis quelques temps. Voilà, pour être tout à fait honnête avec toi, en ce moment, je n'ai plus rien de bien à lire, alors plutôt que de m'abstenir, je lis de la merde. Si. La preuve? Ce passage page 42 d'un roman d'un auteur français (dont je tairai le nom par pudeur) en dit long sur la qualité littéraire de ma lecture du moment: 


"Ses yeux tombèrent sur la couverture du roman de Guillaume Musso qu'elle avait emporté. Habituellement, elle dévorait ses livres, plusieurs décennies de fidélité littéraire à ce maître du thriller romantique. Pourtant, elle était incapable de se concentrer sur l'histoire."


Pouf pouf. Normalement, plusieurs choses doivent te chiffonner: 

- appeler Guillaume Musso "maître du thriller romantique" sans ciller. 

- avoir pour référence littéraire le sus-dit Guillaume Musso. Elle aurait pas pu lire du Proust ou un Harlan Coben? Naaaaan, il fallait que ce soit Guillaume Musso. Et pourquoi pas Marc Levy tant qu'on y est? 

- la syntaxe de la deuxième phrase laisse légèrement à désirer. 

- NAN MAIS POURQUOI ELLE LIT DE LA DAUBE TITCHEUR? 

A cette dernière interrogation, je ne pourrai que répondre par un vague pffffff. Remarque, un dernier soupçon de lucidité m'a tout de même permis de piquer un bon fou rire à la lecture de ce passage. Là où ma santé mentale m'inquiète, c'est que ça ne m'a pas suffit à me décider à cesser de lire ce bouquin. Donc je continue, chapitre par chapitre, à m'infliger une histoire à dormir debout, dont les ficelles sont aussi grosses que prévisibles, le tout rédigé dans un français aussi plat qu'un sandwich SNCF. 

Voilà, lecteur navré, la turpitude littéraire où je suis réduite! Dans un dernier sursaut de dignité, je lance un appel à l'aide: sauras-tu me conseiller une lecture aussi saine que trépidante, un page-turner que je ne pourrai plus lâcher, un de ces livres qui te retourne les tripes et te bouleverse au plus profond de ton âme?

Help! I need somebody. Help!