La commère et sa lorgnette_petiteCe qu'il y a de bien quand tu as un enfant, c'est que tout le monde se sent investi d'une seule et unique mission: te donner son avis, surtout quand on ne lui a pas demandé.  

Déjà, quand j'étais enceinte, mon boucher/ma boulangère/les petites vieilles dans la rue s'autorisaient des remarques amusantes au début, mais carrément soulantes sur la fin. Oui, car figure-toi, frétillant lecteur, qu'il paraîtrait que l'on peut prédire le sexe d'un bébé rien qu'à la forme du ventre de sa mère. Si, si, c'est bien connu, depuis des millénaires et sans erreur possible, de parfaits incultes en obstétrique jouent les devins et ne se plantent jamais (ou alors, une fois sur deux). Or donc, 100% des personnes croisées me prédisaient un garçon (rapport à mon ventre pointu) et s'étonnaient, voire s'indignaient quand je leur disais qu'ils se trompaient puisque l'échographiste était formel, j'attendais une fille. Je devais presque m'excuser de les avoir à ce point déçus et d'avoir remis en doute leurs compétences divinatoires (alors que ça avait pourtant si bien marché sur leur nièce lors de sa 3ème grossesse… incompréhensible…). 

Or donc, maintenant que Mamerveille est là, j'ai droit à cette expérience que tout parent de nourrisson a du vivre également. Je te situe la scène.  

Hall de mon immeuble. 10h30. La concierge est en grand entretien avec une dame d'un certain âge. Appelons la La Vioque pour faire simple. J'arrive avec ma poussette, Mamerveille tendrement emitouflée à l'intérieur, prête à affronter la rudesse automnale. Je salue ma gardienne, son amie se retourne et aperçoit le landau: 

La Vioque:  Aaaaaaaaahhh!!!!! Un bébééééééé! 

Moi: (Gni???) 

 

La vilaine se jette sur la poussette et se penche pour contempler Mamerveille sans aucune considération pour mon regard farouchement désapprobateur (qu'elle garde ses miasmes et son dentier bien en place !). 

La Vioque: Ooooh, le joli petit garçon!!!

Moi: Euh, c'est une petite fille madame. 

La Vioque: Ah bon? Bah elle a une tête de garçon. 

Moi: (GNIIIII???? Tu veux un pain dans ta tronche???) 

 

Elle me jette un coup d'oeil, réalise que je suis sur le point de la frapper avec son cabas et tente misérablement de réparer sa gaffe: 

La Vioque: Oui, enfin, elle est très jolie hein!

Moi:  … 

 

Voilà. Je te rassure, aucune personne âgée n'a été blessée durant cette scène même si je dois avouer que j'ai mentalement imaginé divers sévices à l'endroit de cette malotrue. Mais qu'est-ce que ça peut m'énerver ce genre de commentaires! Pourquoi les gens se sentent-ils autorisés à venir nous faire partager leur insipide avis sur notre progéniture? Est-ce que je leur dis, moi, ce que je pense de leur chihuahua? Est-ce que je viens leur chatouiller le menton en disant "fais risette, fais risette"? 

Dis-moi, lecteur, as-tu des astuces pour faire comprendre à ces gens que Mamerveille n'est pas inscrite au patrimoine de l'humanité?