nameless2Hello lecteur!

En ce printanier jeudi, je te propose une interview choc! En exclusivité pour toi lecteur chou, le groupe NAMELESS dont je t'ai parlé ici ou , m'a fait l'honneur de répondre à mes questions. Je te laisse (re?) découvrir ces 4 garçons dans le vent.

 

- Hello guys ! Welcome chez Ingliche Titcheur ! Alors qu’est-ce que ça vous fait d’être sur THE blog, visité par des millions, milliers, centaines de personnes quotidiennement ?

Hello Ingliche Titcheur, oui are of course véri proud to be on your blog.

Mais en même temps un peu terrifiés car sur le blog d’une Titch ! C’est pas un peu bizarre ça, une prof qui interview un groupe de rock ? En tous cas on adore le concept.

 

- Bon, comme vous le savez, je vous sur-kiffe. J’avais adoré votre premier album « Genetically Modified ». Avec vos nouveaux titres, vous semblez avoir pris un virage plus électro, me trompé-je ?

« Genetically modified » était l’aboutissement de plusieurs années de travail et de nombreux concerts. Un premier album qui donnait les bases de ce qu’est et pourrait devenir NAMELESS.

Aujourd’hui, on veut aller plus loin, agrandir notre univers et affirmer notre identité. On a gardé le côté mélodique et l’esprit rock qui nous tiennent à cœur ; mais on a complètement changé notre manière de composer pour ne pas retomber dans les mêmes schémas. Le terme électro est assez large et laisse parfois penser que c’est la machine qui joue et non l’artiste. Chez NAMELESS, tout est joué, on a simplement ajouté des sonorités typées grâce à de vieux synthés analogiques notamment.

 

- Rentrons maintenant dans le vif du sujet… Qui compose dans le groupe ? Où trouvez-vous votre inspiration ? Etes-vous célibataires ? Quelles sont vos influences musicales ?

Comme disaient les Négrabouchebite en leur temps, « y a pas d’leader »... Plus sérieusement, on compose tous ensemble même si l’un ou l’autre apporte parfois un début de chanson ; tout est repris, trifouillé dans tous les sens pour en faire du NAMELESS.

Notre inspiration au niveau des textes est un mélange d’imaginaire et de vécu. On aime créer des personnages un peu extrêmes dans leur genre et les incorporer dans des situations souvent déjà vécues.

Ahah, bien placé la petite question du milieu ! On est tous pris en ce moment, sorry girls !!

Les influences : beaucoup de musique british of course ! Bien sur les grands classiques Beatles, Pink Floyd, David Bowie et plus récents Oasis, Blur… Beaucoup d’artistes indés comme Trentemoller, Girls in Hawaii, Aeroplane, Kaiser Chiefs, la liste serait trop longue.

 

- En tant qu’Ingliche Titcheur, je ne peux que me réjouir que vous chantassiez en anglais. Pourquoi ce choix (si pertinent) ?

Nous nous réjouissons également de cette question qui, tournée dans son sens positif est très rare en France. La plupart du temps, c’est pourquoi vous ne chantez pas en français vu que vous êtes Français ?

On a toujours trouvé cette question stupide ; pour nous, c’est comme si on nous demandait pourquoi on a mis de la guitare sur tel morceau plutôt que du piano par exemple. C’est un choix artistique, point.

Et toi, Tichteur, tu seras sans doute d’accord avec le fait que ce n’est pas parce qu’on chante en anglais qu’on a rien à raconter !

Nos influences, l’environnement dans lequel on a grandit, la sonorité, tout nous a amené naturellement à chanter en anglais. Et avec le temps, on voit de plus en plus d’artistes français chantant en anglais qui ont su gagner la reconnaissance du public et des professionnels (Phoenix, Pony Pony run run, ou plus récemment Cocoon, Lily wood and the prick…)

 

- Quels élèves de lycée étiez-vous ? Plutôt Jean-Kévin ou premier de la classe (des réponses plus nuancées sont acceptées) ?

Julien était sans doute le plus sage (ce qui a bien changé d’ailleurs) et il est aujourd’hui ingénieur diplômé s’il-vous-plait. Alex était plutôt du genre ric-rac, un peu juste mais ça passe. Maxime et Clément en ayant redoublé deux classes chacun remportent la palme des « non adaptés » à l’école traditionnelle. Enfin, c’est surtout qu’on passait nos soirées et week-ends à faire de la musique…

 

- Je suis pas jalouse, mais qui sont Angelina et Delphine (NDLR: les filles dans leurs derniers titres éponymes)?

Angelina est la bombe sexuelle intouchable qu’on trouve dans les boîtes branchées. C’est l’archétype de la nana qui va frustrer tous les mecs. Les hommes l’admirent et la haïssent en même temps.


Delphine, quant à elle, est une personne qui a ce fameux pouvoir de vous faire sortir de vos gonds en deux mots. Elle sait casser tel Brice de Nice…


Précisons qu’il y a une bonne part de second degré dans nos textes et que nous ne sommes pas misogynes!

 

- Petite question à Alex, le chanteur : ton accent en ingliche est véri goude : quel est ton secret ?

Merci, venant d'une ingliche titcheur ça me fait très plaisir. J'ai pas tellement de secret concernant mon accent, à part peut être avoir regardé Friends en VO avec mon frère en boucle pendant des années. Sinon la moitié de ma famille est américaine ça a du aider!


- Petite question à Maxime, le guitariste solo : j’ai remarqué que tu étais gaucher. Comment vis-tu la comparaison avec Paul McCartney ou Jimmy Hendrix ?

Quel œil affuté Tichteur ! Tu me flattes… Mais la comparaison s’arrête là !

Généralement, ce sont plutôt les types bourrés en fin de soirée qu’on a eu l’occasion de croiser lors de concerts dans des bars douteux qui gueulent un « vas-y Jimmy !! » suivit d’une belle galette…

 

- Petite question à Clément, le guitariste rythmique : si j’en crois le livre d’or de votre site, tu es le beau gosse du groupe. Qu’est-ce que ça fait d’être une icône sexuelle ?

Je ne sais pas si je suis le beau gosse du groupe, mais en tous cas cela ne m'a pas empêché de m'empiffrer.

J'ai pris 15 kilos mais j'y crois encore...

 

- Petite question à Julien, le bassiste : les bassistes sont souvent considérés (à tort, je te rappelle que je vénère Paul McCartney) comme les parents pauvres des groupes de rock. Peux-tu convaincre mon lectorat en transe de la primordialité de ton art ?

Comme tu le dis Paul McCartney est un bon contre-exemple, et il y en a d’autres, Sting (The Police), Roger Waters (Pink Floyd)…je pourrais te faire une belle, longue et ennuyeuse liste de bassistes incontournables pour prouver qu’on n’est pas des imposteurs. Mais c’est vrai qu’on fait généralement un travail de fond nous bassistes, et qu’il faut souvent avoir l’oreille affûtée afin de pouvoir liker à mort le boulot titanesque qu’on doit réaliser ! Faire groover un titre, ajouter de l’homogénéité, de la profondeur, de l’harmonie, faire le lien entre les guitares et la batterie, créer des mélodies subtiles pour colorer les morceaux et tout ça sans voler la place au chant ou aux guitares…tout un programme !

Mais bon, vu que personne ne me crois quand je dis ça, et bien je me suis mis aux synthés histoire que les gens puissent comprendre que je fais vraiment de la musique…

C’est dur d’être un bassiste.

 

- Je ne peux m’empêcher de remarquer que votre batteur, Greg, n’est plus sur la pochette. Que s’est-il passé ? Mes lecteurs, avides des ragots les plus trash vous remercient d’avance.

Greg ne peut tout simplement plus assurer sa fonction de batteur dans le groupe à cause de la distance. En effet, il est parti vivre en province pour tout un tas de raisons personnelles. Donc pas de ragot particulier, nous sommes toujours en très bons termes ! Et on t’embrasse bien au passage Greg !

 

- Question à chacun : si vous deviez n’emporter qu’un seul album de votre artiste préféré sur une île déserte, ce serait lequel ?

Alex: “Even in the quiest moment” par Supertramp

Maxime : "(What’s the story) morning glory" d’Oasis

Julien: “Communiqué” de Dire Straits

Clément: “Parachutes” de Coldplay

 

- C’est pas tout ça, mais quand est-ce qu’on pourra venir vous applaudir sur scène ?

Très bientôt! On reprend les concerts dès le mois de Mai. Devenez fan de notre page facebook comme ça vous aurez les dates et infos en direct!

Un petit lien au passage: www.facebook.com/namelesstheband


- Pour terminer, je vous propose un petit challenge: seriez vous cap' de composer le jingle de ce blog?

Avec plaisir à une condition: que tu viennes le chanter!

 

Et là, lecteur connaisseur, tu te dis qu'ils auraient jamais dû dire ça les NAMELESS, tellement je suis capable d'accepter leur offre... Mouahahhaha!

J'espère en tous cas que ça t'aura permis de découvrir ce charmant groupe de charmants jeunes hommes (qui ne sont donc pas célibataires). J'en profite pour te mettre deux petites vidéos de leurs derniers titres, ça fera une jolie bande-son à cette fantastique journée de printemps! Et comme ce sont des gars vraiment en or, ils te proposent à toi, oui à toi lecteur chanceux, de télécharger gratuitement leur single Hero.