gaston2Bonjour lecteur! 

Tu sais que j'adore partager avec toi ma félicité martrimoniale et vanter les multiples qualités de l'être exquis qui illumine mon quotidien. Je t'avais déjà d'ailleurs parlé de ses exploits en posage d'étagères il n'y a pas si longtemps. Mais Tendrépoux n'est pas seulement expert ès bricologie, il aime aussi bidouiller les voitures. Enfin, ma voiture. 

En l'occurrence, pas besoin d'avoir fait un doctorat en mécanique pour régler le minuscule problème de ma Clio: un réservoir de liquide à lave-vitre à sec. Je projetais donc de profiter du dernier week end pour remédier à la situation quand Tendrépoux me lança d'une voix magnanime: 

- Laisse, chérie, je vais m'en occuper! 

- T'es sûr? Tu sais, c'est pas très compliqué, je peux le faire. 

- Nan, attends, tu vas te salir en ouvrant le capot. C'est un truc d'homme ça. 

Ne voulant pas heurter la susceptibilité de mon mâle, j'abdique et attends Tendrépoux dans la voiture pendant qu'il achète le précieux liquide à la station service. Il revient triomphant: 

- Ca y est! En plus je t'ai pris un produit qui résiste au grand froid, comme ça, ça gèlera pas! 

- Oh merci, merci, amour de ma vie! (Toujours en rajouter un peu, le Mâle aime sentir ta gratitude). 

Arrivés au parking, Tendrépoux ouvre magistralement le capot et verse le liquide bleuté dans le réservoir adapté sans en renverser une goutte à côté. J'applaudis sa dextérité et nous rentrons à la maison. 
Le lendemain matin, je saute dans ma voiture pour aller au boulot et décide de laver mon pare-brise (oui, j'aime quand c'est propre). Les essuie-glaces étalent le produit bleuté qui jaillit sur le pare-brise. Mais au lieu de le nettoyer, il dépose une espèce de couche épaisse et collante. J'essaye à nouveau mais malgré mon insistance, le pare-brise est de plus en plus sale et j'y vois de moins en moins. Je me range sur le côté, sors de la voiture et ouvre le coffre où Tendrépoux avait soigneusement rangé le liquide lave-vitre. Je saisis le bidon et lis:

LIQUIDE DE REFROIDISSEMENT (résiste au gel -15°C)

Oui, lecteur perspicace, Tendrépoux s'était lamentablement gouré de bidon dans la boutique. A sa décharge, les bidons étaient côte à côte et de même taille. Et puis, qui lit les étiquettes aujourd'hui? 

Bref, j'ai donc passé mon mercredi matin à apporter ma voiture au garage pour faire siphonner le réservoir. J'ai acheté le bon produit, j'ai ouvert le capot comme une grande, et ai versé le bon produit dans le bon réservoir. Certes, j'en ai un peu renversé à côté (c'est lourd un bidon de 5l et l'entrée du réservoir est minuscule - à quoi ils pensent les concepteurs automobiles?), mais au final j'ai du produit lave-vitre dans mon réservoir à produit lave-vitre. 

Il aura juste fallu 3 jours, 2 bidons à 10 Euros et 35 Euros de garagiste pour y arriver mais bon. 

La prochaine fois que Tendrépoux veut me rendre service, genre lancer une machine ou planter un clou, je filme.