xwaeit5eSalut à toi, cher lecteur! 

Je reviens aujourd'hui en fanfare avec quelques interrogations sur mes nains de ZEP. Ca fait longtemps que je ne m'en étais pas plaint, je suis sûre que ça t'a manqué, espèce de fan de "Toute une histoire"! 

Voici donc, en vrac, quelques considérations étonnées: 

Pourquoi mes nains de 1ère ont-ils EPS (= sport) juste avant mon cours de deux heures le jeudi soir? Nan parce qu'un nain bourré d'hormones en fin de journée, c'est pas génial génial à la base niveau odeurs. Mais un nain bourré d'hormones en fin de journée après 2 heures d'athlétisme, c'est juste une abomination olfactive! Tu as déjà respiré un mélange de pieds qui puent et de compotée de poireaux? Hé ben c'était ça. Multiplié par 15 (Dieu merci, en ZEP, ils ne sont pas 30, j'en serais décédée je crois). On a donc fait cours les fenêtres grandes ouvertes et j'ai évité soigneusement l'élève dont les odeurs corporelles étaient les plus incommodantes. J'ai aussi failli lui balancer une lingette désodorisante à la figure quand il est venu écrire au tableau et qu'il a levé le bras... La semaine prochaine, j'amène du Pschiit pour ouatères...

J'ai mon tout premier conseil de discipline dans 15 jours. Je suis assez émue. L'élève en question a apparemment menacé verbalement et tenté d'agresser physiquement une surveillante. Nous allons donc nous réunir pour lui expliquer que ce n'était pas très gentil et que s'il recommence, nous serons dans l'obligation de lui faire un autre conseil de discipline, et que s'il recommence encore, il sera exclu 1 jour, que s'il récidive tout de même, ce sera une exclusion de 3 jours, et que s'il récidive encore une fois, ce sera une semaine entière hors du lycée, et que s'il a toujours rien compris et qu'il nous prend pour des nouilles, il sera exclu définitivement. Car faut pas rigoler avec l'autorité des profs, quand même! On sait se faire respecter à l'Educ Nat'! 

Je suis un peu inquiète pour une de mes élèves de Terminales L qui n'arrive pas encore à saisir que parler anglais, ce n'est pas simplement transposer mot à mot ce qu'elle dirait en français. Par exemple, lorsqu'elle m'a écrit "She was at angels" dans son devoir d'expression, elle était convaincue qu'elle rendait parfaitement notre expression "elle était aux anges". Si. Tu trouves peut-être ça mignon, lecteur attendri par tant de naïveté, mais moi, à 5 mois du bac, je trouve ça inquiétant.

Et ce n'est rien face à Magali, élève de Seconde, qui a encore eu zéro à ses verbes irréguliers car elle ne connaît pas, entre autre, la signification du verbe eat. C'est vrai que je suis une vraie garce, je leur tend des pièges en leur donnant des mots extrêmement rares et inutiles de la langue anglaise. Après tout, à quoi leur servirait de savoir comment dire "manger" en anglais? Pffff, moi et mes grandes idées littéraires! 

Sur ce, je te laisse. Je me casse à Edimbourg avec Tendrépoux pour un ouikende "kilt & whisky". C'est dommage, j'avais une réunion parents-profs samedi matin à 9h et je vais la rater. Mais c'est pour la bonne cause, hein, je m'en vais parfaire mon roulement de R et mon accent scottish. C'est pour faire peur à mes Secondes lundi. Je sais, je suis vraiment machiavélique. Mais si tu es sympa dans les commentaires, je te raconterai mon escapade écossaise!