mmbathNan mais là, ça va plus être possible, lecteur. Une nouvelle ère glaciaire a commencé et on aurait oublié de me prévenir? Ces derniers temps, je crève de frrôa, je me les pèle, je gèle sur place, je crache de la buée, j'ai les os en gelée, bref ta Titcheur se caille les miches. 


La faute à qui? A cet hiver qui a commencé à la mi-novembre, of course. Mais aussi à mon lycée chéri qui, pour faire des économies d'énergie, a tout simplement coupé le chauffage pendant les vacances de Noël (tu sais, ces deux semaines où il a fait -4°C en région parisienne) et ne l'a rallumé que lundi matin. Evidemment, le temps que la température remonte (vers 10°C°, on a eu bien le temps d'attraper une broncho-pneumonie.  Et hier, surprise du chef: la chaudière a rendu l'âme. Forcément, au bout de 40 ans d'utilisation, ça devait arriver… 


J'ai donc passé 6 heures de cours hier en doudoune, comptant sur la vapeur émise par les cerveaux actifs de mes nains pour me réchauffer (tu te doutes qu'un sèche-cheveux aurait produit plus de chaleur que 20 nains à l'électro-encéphalogramme plat). Une collègue de physique (toujours avoir une collègue de physique sous la main) a pris la température dans sa classe: 14°C. Je dis pas qu'il y avait des stalactites au plafond mais on en était pas loin. 


Conséquence: j'ai frrôa et j'arrive pas à me réchauffer. Mais frrôa genre je frissonne et je claque des dents non stop. Ridicule je suis. J'ai tellement frrôa que j'ai frrôa aux os. Tu sais, cette impression bizarre que ton corps tout entier s'est transformé en Mister Freeze (ou en Magnum selon ta couche de gras)? 


Du coup, je ne rêve plus que d'une chose: un bain brûlant. N'ayant pas de baignoire, ça va être compliqué mais j'ai déjà prévenu maman que demain soir avant le dîner auquel elle nous a conviés, j'irai prendre un bain chez elle. Avec une eau à 50°c, de la mousse, des huiles, un coussin pour la tête, des bougies et une musique d'ambiance. Oué, quitte à prendre un bain par an autant mettre le paquet. Je précise que je me douche quotidiennement, au cas où tu émettrais un doute sur mon hygiène, lecteur inquiet. Là je te parle du bain inutile qui plombe les réserves de la planète, le truc anti-écolo ultime. D'habitude, je m'en passe fort bien, mais est-ce ma douche riquiqui où même les petits modèles que nous sommes, Tendrépoux et moi, se cognent en se savonnant? Est-ce parce que le débit de la-dite douche est plus proche du ru du Sahara que de la pluie tropicale genre Tahiti douche? Ou parce qu'elle est infichue de délivrer une eau à température constante, nous faisant pousser des Rrhhhhhâââââ! brûlants ou des Houhouhouhouhou! glacés? Quoiqu'il en soit, plus rien à foutre de la planète, il a tellement neigé de toutes façons que les nappes phréatiques du coin supporteront bien un pauvre petit bain de rien du tout. 


En attendant, j'ai mis deux tricots de corps (oué, je suis très fifties quand j'ai frrôa), un pull en cashmere et une laine polaire en haut, des collants en laine et des chaussettes de ski en bas. Le glamour le plus total… M'en fous, je préfère ressembler à Jean-Claude Duss pendant le reste de l'hiver plutôt que de me faire cryogéniser au lycée. 


Et si avec ça j'ai encore frrôa, Tendrépoux connaît une technique imparable pour faire monter la température. Héhé. Vais baisser un peu le chauffage…