happy_new_year_2011_stamps_336x280Hi there! Y a quelqu'un? 

Désolée d'avoir disparu comme ça de la blogosphère sans prévenir, mais après mon marathon de billets pendant le mois de décembre, je me suis octroyée quelques petites vacances. 

Et puis, je ne vais pas te mentir, après 24 billets à causer de tout et n'importe quoi, je risquais franchement de manquer d'inspiration et d'écrire pour meubler, ce qui n'est vraiment pas la philosophie de ce blog. 

Me revoilà donc en cette toute nouvelle année 2011, prête à te soumettre à nouveau mon extraordinaire quotidien de Titcheur en ZEP, de femme mariée épanouie, et d'experte en PMA. 

Mais avant toute chose, quelques petits retards à rattraper: 


- Joyeux Noël!!! J'espère que la dinde n'était pas trop cuite, que les marrons étaient tendres, les huîtres savoureuses, le champagne bien frais, la bûche au chocolat (tout autre parfum ne méritant pas d'exister à mon sens), que tes cadeaux t'ont plu et que ceux que tu a fais ont reçu les petits cris d'exaltation qu'ils méritaient très certainement. 


- Bonne année!!!! J'espère que tu as bien réveillonné vendredi, que l'assemblée était conviviale, que les portables sont restés éteints, que la musique était bonne, que le champagne coulait à flot,  que tu étais encore assez sobre pour ne pas foirer ton décompte ("10…9…Hips! heu… 7? Non, 6! 3… 2… 1…Bonanéééééééé!") et que ta gueule de bois était raisonnable le 1er janvier. 


Pour ma part, je dois avouer que tout fut parfait: les réveillons de Noël du 24 et du 25 (parents divorcés oblige, j'ai eu droit à double ration de saumon, d'huîtres, de foie gras et de gâteau!) ainsi que celui du 31. Mon plus beau cadeau de Noël? Des vacances sans gastro. Je sais, ça peut paraître bizarre, mais d'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours passé mes vacances de Noël la tête dans une bassine. Ca doit être mon extrême fragilité ou la délicatesse incomparable de mon système immunitaire tout pourri, mais chaque année, normalement j'y ai droit. De préférence quand je suis pas chez moi et que je dois prendre la route derrière. Sinon c'est moins drôle. Hé bien figure toi que cette année, rien. Même pas une crise de foie (et Dieu sait que j'ai sollicité ce noble organe ces derniers temps!). Alors je dis pas que je suis immunisée jusqu'à la fin de l'hiver, le mois de janvier me réserve peut-être une surprise, mais pour une fois, je ne commence pas l'année avec 9 de tension, un teint d'endive mal cuite, une haleine de poney et un stock de Motilium. Fraîche et dispose, je me suis tellement bien reposée que je vais te sortir la première énormité de 2011: j'ai hâte de retrouver mes élèves. 

Si.Tu m'as bien lue. Je t'autorise même à me citer sur ce coup-ci pour la prochaine fois que je me plains de mes élèves. Ces petits nains me manquent. Depuis ce matin, je range, je trie mes cours, j'imprime les documents sur lesquels ces chers petits vont user leurs quelques neurones, je réfléchis à la meilleure façon de leur enseigner l'ingliche pour qu'ils adorent ça et décident d'en faire leur métier! 

Transformed la Titch. 


Il ne me reste plus à présent que de te souhaiter tout plein de bonnes choses pour cette nouvelle année, et carrément pour cette nouvelle décennie: 

- une santé en or, parce que la maladie, c'est le mal. Et qu'être en bonne santé, c'est tout de même un sacré pré-requis pour profiter de la vie. Une pensée toute spéciale à mon ami M. qui se bat contre le cancer avec courage: you'll beat it, man!

- une vie amoureuse chatoyante. Si tu es célibataire, que tu trouves l'amour, le vrai, le beau, celui qui te fait t'épiler même quand il fait -2°C. Si tu es en couple, que ton conjoint soit pour toi une éternelle source de félicité et d'harmonie. 

- une vie professionnelle épanouissante. Que tu sois mère au foyer, consultant, titcheur ou autre, que ton N+1 te foute la paix (ou te file une promotion), que tes N-1 fassent leur boulot, et que tes nains se tiennent à carreau. 

- des finances florissantes. L'argent ne fait pas le bonheur, certes, mais si acheter ce petit haut de chez Candide et Rousseau peut contribuer à te rendre heureux, ce serait dommage de t'en priver. Au pire, t'inquiète, c'est bientôt les soldes. 


Et puis en vrac je te souhaite : des amis sincères, une famille présente, un bébé, une voiture neuve, un chat, des bonnes notes, une mention au bac, ton permis de conduire, une belle grossesse, des lectures enrichissantes, des petits plaisirs, de grandes joies, du courage dans l'adversité, de l'humour et du second degré face à l'ironie de la vie, enfin du bonheur tout simplement.  


Bon allez, je te laisse, c'est l'heure du goûter et mon estomac réclame une galette des Rois. Je te dirai si j'ai eu la fève.