commasEn ce vendredi 3 décembre, je m'interroge, lecteur. Mes chers élèves ne lassent pas de me surprendre par leurs prouesses linguistiques. Mais parfois, je me demande où ils vont chercher tout ça. 

Comme cet élève qui met des majuscules à tous les mots qu'il juge "importants", mais pas aux noms propres et qui confond virgule et point. Ca donne des trucs comme ça: "The Match will be dominated by France , witch will open scoring at 16min By benzema Then valbuena at 55min Peter Crouch Reduced the Score in end of the match," (oui, la virgule finale sert de point et je peux m'estimer heureuse qu'il ait mis des espaces entre les mots pour les séparer)...

Tu l'auras compris, ce garçon regarde probablement un peu trop le foot et pas assez son Bescherelles mais bon…


Côté ponctuation, sa camarade a fait encore mieux, persuadée que la virgule servait "à faire joli" (je cite). Tellement joli qu'elle en met partout: "Kate Middleton, is go, married the, Prince William but the ring of, the engagement is the ring's Lady, Di". Effectivement, ça fait très joli, isn't it? Dommage qu'on ne s'en serve pas comme ça…


Pour finir, heureusement que nous sommes en période de l'Avent, temps de lumière et de joie, car j'ai été très tentée de violenter mes secondes ce matin. 90% d'entre eux ont encore eu 0/20 à leur interro de verbes irréguliers. Je sais ce que tu vas me dire, lecteur anglophobe, c'est de la torture les verbes irréguliers, c'est méga chiant à apprendre. Certes, mais vu que ce sont les seules conjugaisons à apprendre de toute la langue anglaise, et qu'en plus c'est un moyen facile de remonter leur moyenne pour peu qu'ils daignent apprendre 5 verbes par soir, je n'ai aucun scrupule à m'énerver sur leurs résultats. 

Avoir des difficultés et des lacunes, je peux comprendre, être feignasse au point de pas savoir ce que "to come" veut dire, ça c'est juste du foutage de gueule. 

Bref, heureusement que c'est l'Avent, parce qu'en temps normal, je leur collerais tous des heures de colles pour qu'ils recopient ces fichus verbes jusqu'à les réciter par coeur. Là, par pure charité chrétienne, et dans une optique d'évaluation positive, je leur mettrai la moyenne s'ils arrivent à orthographier correctement leur prénom. Je me moque pas, je prie.