VintageHappyBirthdayAujourd'hui est un jour un peu spécial, lecteur. Hé oui, cela fait un an jour pour jour que j'ai commencé à écrire ce blog. 12 mois de délires en tous genres, 52 semaines dans la vie d'une Titcheur, 365 jours de confidences plus ou moins intimes… Bref, aujourd'hui, c'est mon blogniversaire, ou mon anniverblog, comme tu veux. Un petit bilan s'impose. 


Déjà, j'ai passé le cap de la trentaine. C'est bête comme le simple fait de changer de dizaine peut te faire prendre un coup de vieux… Pourtant, passé 25 ans, tu es déjà considéré comme vieux adulte par la société, apte à payer plein pot tes billets de train, tes places de théâtre ou ton McDo. Mais avoir trente ans, c'est toute une symbolique: tout d'un coup, on se met à te parler de ton horloge biologique, les dames de chez Sephora t'indiquent directement les crèmes anti-rides, le coiffeur te propose une couleur pour couvrir tes cheveux blancs, les gens t'appellent Madame et plus Mademoiselle, la vendeuse de chez Pimkie te regarde comme si tu étais une grosse blague à toi toute seule ("Vraiment? Vous comptez acheter ce legging paillettes pour vous?"), même les spams que tu reçois ne sont plus "Tu veux kiffer ta life et rencontrer ton prochain boyfriend?" mais plutôt "Avez-vous pensé à ouvrir une assurance-vie?"… 


Je t'annonçais que je venais d'être mutée en ZEP. J'y suis toujours un an plus tard. J'ai démystifié un peu les légendes urbaines dont on nous abreuve au JT: pas de meurtres en série dans mon établissement, ni d'élèves trop sociopathes, juste des ados plus ou moins bien élevés, plus ou moins cultivés, maîtrisant plus ou moins la langue française et les codes de bonne conduite en société. Bon, ok, plutôt moins que plus mais tout de même… 


Je t'expliquais également que j'étais nullipare (si t'as toujours pas compris ce que ça veut dire, clique là). Ca non plus, ça n'a pas changé. Par contre, je me suis enrichie de multiples expériences en PMA, très épanouissantes tant physiquement que psychologiquement. Qui n'a pas vécu les joies d'une hyperstimulation ou d'une FIV ratée ne pourra pas comprendre l'enrichissement personnel que ça peut être. Bref, toujours pas de nain chez Titcheur et Tendrépoux mais un Prix Nobel de patience (on est en lice contre Céline Dion). 


Et puis je t'ai présenté ma famille (Queen Mom, Pôpa, Doudur et Mi Broteur), ainsi que l'être exquis qui illumine mon quotidien de sa simple présence. Je t'ai initié aux secrets d'alcôves de la salle des profs, t'ai livré les perles de mes copies, ou les délires de mes élèves. Je t'ai présenté Jean-Kévin, qui mériterait un blog à lui tout seul. Et puis Régis, Toufik et les autres. J'ai beaucoup râlé aussi, contre la MGEN, les administrations en tout genre, mon esthéticienne ou l'équipe de France de foot. Je t'ai récité l'alphabet, je t'ai raconté mon mariage. J'ai partagé avec toi des moments comiques, douloureux, affligeants ou juste ordinaires. 


Donc en fait, un an s'est écoulé, mais rien n'a foncièrement changé. Sauf peut-être que je m'épanouis dans ma trentaine, que j'ai appris à apprécier mon travail et ma vie telle qu'elle est, même avec des nains difficiles, et pas de nain à moi. Et puis surtout, j'ai découvert que je pouvais écrire, que parfois ça te faisait marrer, lecteur, et que même de temps en temps, tu me laisses des commentaires qui me font super plaisir et qui me donnent envie de continuer à raconter des bêtises pour te faire rigoler. 


Alors en fait, pour ce premier anniversaire, c'est toi que je veux remercier pour ton assiduité, ta fidélité, ton second degré (et il en faut quand même un peu pour lire ce blog) et ton soutien indéfectible.