Paul_le_poulpeA l'heure du P, lecteur footeux, je me pencherai sur le seul point d'intérêt de cette coupe du monde enfin terminée, j'ai nommé: le phénomène Paul le Poulpe.

Gni? te dis-tu si, contrairement à moi, l'être divin qui partage ta vie n'est pas abonné à l'Equipe et ne prend pas en main ton éducation sportive à grand renfort de Télé Foot et autre On refait le match. Bref. Comme à l'accoutumée, laisse-moi éclairer ta lanterne, insuffler une lueur de culture dans le gouffre obscur de ton ignorance.

Paul le Poulpe est, comme son nom l'indique si bien, un poulpe. Oui, oui, le truc gluant avec des tentacules et des ventouses, dont le seul intérêt est d'être servi frit avec du persil. Il habite un aquarium à Oberhausen en Allemagne en attendant son heure. Mais pour échap per à son tragique destin culinaire, Paul a trouvé une solution très originale: il fait des pronostics sportifs. Si. Principalement médiumniquement connecté à l'équipe d'Allemagne, il arrive à prédire de façon quasi infaillible le vainqueur d'une rencontre. Pour ce faire, un astucieux système de conteneurs remplis de bouffe et affublés des drapeaux des équipes opposées a été mis en place. Paul n'a plus qu'à choisir dans quelle gamelle il veut becqueter, et ce "choix" est considéré comme un acte divinatoire.

"Mouais, penses-tu. Le céphalopode a une chance sur deux d'avoir juste. C'est de la connerie". Oué. Sauf que. D'après les plus grands statisticiens (qui n'ont apparemment que ça à foutre...), les chances pour qu'il ait vu juste sur les 7 derniers matches de la Manschaft lors de ce Mondial - ainsi que sur l'issue de la finale - sont de 0.781% (c'est pas moi qui le dit, fou, tu crois que j'ai le niveau en maths pour ça? C'est Wiki, oeuf corse). D'où phénomène paranormal, groupes de fans sur Facebook, hystérie collective, tee-shirts à l'effigie de la pieuvre et autres grigris aphrodisiaques créés pour l'occasion.

Le plus génial dans cette histoire, c'est que des gens très sérieux comme le Premier Ministre espagnol, ou des groupes écolos (comme PETA - sans jeu de mots) s'inquiètent du sort de la bête et un véritable mouvement populaire réclame la libération du poulpe (sans se dire que ses chances de survie en milieu naturel sont proches du néant). M'est avis que ceux dont la défaite avait été prédite par le gentil poulpe préféreraient le voir finir dans leur assiette mais bon...

Tout ça pour dire que je suis fan de Paul le Poulpe, the Psychic Octopus comme on dit en ingliche. Paul, merci d'avoir instillé un soupçon de fantastique, un chouïa de rêve et un zeste de magie dans cette Coupe du Monde teintée de scandales à deux balles (sans jeu de mots non plus) et assourdie par les vuvuzelas (c'est pour ça que les joueurs de l'équipe de France ne quittaient pas leurs écouteurs de mp3, mais ça, personne ne le dit). Maintenant qu'on a enfin la paix que tout est fini, on va pouvoir regarder le Tour de France peinard. Bruno, mon bulot, prédit une victoire éclatante de Jeannie Longo. Je m'en vais miser ma paye de juillet.