dr_evilOh my God! Lecteur, la plupart du temps, quand je te parle de mon boulot, c'est pour m'en plaindre, halluciner ou partager des expériences extrêmes avec toi. Aujourd'hui, je vais enfin pouvoir te montrer pourquoi ce job est vraiment génial et peut être source d'une hilarité aussi réjouissante qu'une pyramide de cupcakes.


J'ai l'honneur et la joie d'avoir été convoquée pour faire passer les oraux du bac de Terminale STG (la section technologique). L'épreuve en elle-même n'est pas bien méchante: 10 minutes pour préparer une description/analyse d'un document iconographique, en général un dessin humoristique avec 3 mots d'anglais pour faire genre, puis 10 minutes de passage devant l'examinateur pour présenter le document. 


L'intérêt du document iconographique, c'est qu'il ne pose pas de problème de compréhension. Enfin, normalement. Car même s'il n'y a que très peu d'anglais écrit dessus, il y a quand même en général au moins un titre, ou une petite phrase qui va donner à l'image son aspect comique/ironique/critique. 

Or, pour les élèves, il semble qu'il ne soit pas absolument indispensable de se fatiguer à ne serait-ce que lire le-dit texte (même si ça pourrait expliquer l'image). 

Du coup, certains candidats passent complètement à côté de l'intérêt du document (voir plus bas).


Et puis, il y a évidemment les perles. Où l'élève ne sait tellement pas aligner trois mots que tu t'en mords les joues pour ne pas piquer un fou rire. Où il a tellement rien foutu de l'année (et des 6 précédentes), qu'il ne tient même pas 30 secondes (et les 9 minutes 1/2 qui restent sont une longue éternité). Où il ne comprend tellement pas tes questions que cela donne lieu à des échanges surréalistes. 

Illustration, sur un document parlant du réchauffement climatique (je te le montre pour que tu puisses comprendre l'ampleur des dégâts). 


Global_warming


- Ze document is intitulède "Burger". Watch a car and a restaurant. Ze personage want hamburger. Maybe it's MacDo. Euh… je sais pas dire "fumée", comment on dit "fumée"?

- Please, ask in English at least!

- Euh, yes. What "fumée" in Ingliche?

- Are you sure you don't know the word? Think…

-…

- OK, "smoke". 

- No thank you. 


Je te jure que tout cela est vrai. La candidate a vraiment cru que je lui proposais une clope. Comme dirait ma collègue de philo, elle n'a même pas les repères intellectuels lui permettant d'analyser la situation socio-culturelle dans laquelle elle se trouve et d'en déduire qu'il était impossible que je sois en train de lui demander si elle voulait fumer. Je passe bien sûr sur le contresens sur le document. Elle était partie sur la junk food, j'ai dû la re-diriger dans la bonne direction. 


S'en est suivi un entretien fort dynamique à base de: 

- So, what are the causes of global warming? 

- I don't know. 

- Errr… pollution for example? 

- Yes. 

- And…? 

- Yes. 

- OK. Maybe the consequences? 

- I don't know. 

- OK, you have to make an effort here… Do you know any solutions? 

- No understand ze question. 

- Err… solutions to stop the problem? Recycling, maybe? 

- Ah euh, yes. I am recyclède. I take my bicyclette. 

- Gni??? (Mordage de joue à fond). OK, we are going to stop now. 


Elle a eu 3. Je suis sympa quand même. 


Après, j'ai eu une candidate dont le problème était légèrement différent. Elle avait plein de choses à dire, mais malheureusement, elle ne savait prononcer aucun mot correctement, à croire qu'elle a appris l'anglais dans les bouquins ou qu'elle ne s'entend pas parler (un peu comme les gens qui chantent très faux mais qui ne le savent pas). Bref, le premier qui devine le sens de sa phrase gagne un bon point: 

; font: 12.0px Helvetica; min-height: 14.0px;"> 

Ze taillagueur iz richt. 

 

Non, ça n'a rien à voir avec My taylor is rich. En fait, elle voulait dire The teenager is right. Mais bon, moi j'avais le document sous les yeux, donc j'ai pu deviner. Et puis c'est vrai que les mots teenager et right ne sont pas très fréquemment employés par les profs d'anglais…


Elle a quand même eu 7, eu égard au contenu, vaguement informé. L'école des fans que c'est, le bac technologique…


Voilà lecteur, tu sais tout. Ah on se paye de bonnes tranches de rigolade à l'Education Nationale! Et attends un peu que je corrige les écrits! Je suis sûre que je trouverai des pépites à te faire partager. 


Plus sérieusement, j'aimerais que quelqu'un m'explique comment, au bout de 7 ans d'études d'anglais, même avec les profs les plus chiants, les cours qui sautent pour cause de grève, dépression, grippe A ou attaque à main armée, certains élèves n'arrivent pas à faire une phrase à peu près cohérente et grammaticalement correcte, comment ils peuvent oublier de mettre un sujet au verbe (Is no good - et à chaque fois, je pense à la BD et au personnage éponyme…), comment ils peuvent confondre les verbes être et avoir (Yes, I am friends)…


Je préfère en rire en les imaginant en situation réelle, genre en voyage à Londres: "Euh, who is ze porte d'embarquement plize?" (oui, parce qu'ils confondent who (qui) et where (où), mais on peut comprendre pourquoi). 

Et là, ils vont peut-être se dire Merde, j'aurais peut-être dû écouter un peu en classe, maintenant je vais rater mon avion, devoir expliquer en anglais ma situation à un agent qui ne parlera pas français, trouver une solution d'hébergement pour ce soir, me commander un dîner, trouver un taxi pour aller à l'hôtel et pareil demain pour revenir ici. Merde. Comment on dit "hôtel" en anglais déjà? Et taxi? Et dîner?

 

Mouhahahahahaha! VENGEANCE! (Cri de la Titcheur en mode "J'te l'avais bien dit! Qui c'est qui est dans la merde maintenant! Qui c'est qui va passer pour un con parce que hôtel, ça se dit hotel, que taxi, ça se dit taxi, et que dîner, attention, y a un piège, ça se dit dinner? Hein, qui? qui? qui? Il est où ton traducteur automatique dont tu disais que puisque ça existait, ça servait plus à rien d'apprendre l'anglais? Il est où? Mouahhahahahahahahahahahahahahaha !


Nous sommes dans le regret de vous informer que, suite à une crise d'apoplexie provoquée par un fou rire machiavélique prolongé, votre Titcheur est dans l'obligation d'arrêter ce billet. Nos services médicaux vous tiendront informés quand elle sera à nouveau en mesure d'écrire sans mettre sa santé mentale en danger.