Lost_in_TranslationL'arrachage de cheveux est coefficient 2 à l'agrégation d'anglais, tu le savais? Pour avoir une bonne note, il faut de la souplesse dans le poignet, de la vivacité dans le mouvement, et une bonne touffe de cheveux arrachés (pas cassés sinon tu perds des points). Il ne faut pas non plus que ça laisse des trous sur ton cuir chevelu mais en même temps, normalement, en fin de carrière tu es chauve tellement tu t'es auto-détruit la tignasse sur tes copies lycéennes. 

Pourquoi cette métaphore capillo-tractée demandes-tu? Tout simplement parce que nos élèves rivalisent de créativité lorsqu'il s'agit de s'exprimer dans la langue de Benny Hill - dégarni lui aussi. Parce qu'ils n'ont toujours pas compris, malgré mes trépignantes explications, qu'un traducteur automatique sur le ouéb, c'est tout pourri et ça les dispense pas d'utiliser leur cerveau (pour ceux qui en sont équipés). 

Du coup, j'offre un malabar avec des tatouages à celui ou celle qui me trouve le français de ça (et interdiction d'utiliser un traducteur automatique, c'est de la triche): 

The loophole at summer to find curb bit sure the bathroom sol.

...

Réfléchis, réfléchis. 

...

Mets-toi dans la peau d'un gamin de 16 ans qui veut torcher son devoir d'anglais. 

...

Alléééé, un petit effort!

...

Tu galères, hein?

Allez je t'aide: "Le meurtrier a été trouvé mort sur le sol de la salle de bains." Sauf que cette espèce de tache s'est gouré dans l'orthographe et a écrit dans le traducteur automatique: "Le meurtrier à été trouver mors sûr le sol de la salle de bains."

Du coup, le traducteur a compris "meurtrière" (de château fort) au lieu de "tueur" (et là tu te dis que quand même, on avait vu le vocabulaire en classe, l'élève aurait pu corriger de lui-même!); "à" devient la préposition "at"; "summer" est une magnifique traduction de notre beau participe passé "été"; "trouver" reste à l'infinitif "to find"; "mors" devient "mors de cheval" soit "curb bit"; "sûr" devient l'adjectif "sure" et "sol"  (la note de musique) vient traduire "sol" à la place de "floor". 

Une fois passée par toutes les strates possibles de réaction de l'être humain (stupéfaction, incompréhension, perplexité, réflexion, arrachage de cheveux, éclair de génie, satisfaction liée au décodage, fou rire, puis rage meurtrière), j'ai réalisé l'ampleur de la tâche qui m'incombe. Non contente de devoir leur enseigner l'ingliche, il me faut aussi leur inculquer les bases du français à coup de Bescherelle dans la gueule. 

I follow not exit of the water bank.