proftableauEn ce moment, je me forme au PAF. Ça veut pas dire que je fais des fessiers pour sculpter mon corps de Titcheur, mais plutôt que je suis une formation dispensée par le Plan Individuel de Formation. Oui, je sais, ça fait PIF, mais à l'Education Nationale, non contents d'avoir de l'humour, ils ont aussi leurs propres acronymes, et là, c'est Plan Académique de Formation. PIF PAF. 

Pouf pouf.


Or donc, aujourd'hui j'ai eu droit à 8 heures de formation sur le Tableau Numérique Interactif. Oué, parce que peut-être qu'on a pas un rond pour avoir du chauffage ou des toilettes propres,mais on peut claquer 5000 Euros sur un gadget censé améliorer nos performances de profs. A ton époque d'écolier, on devait encore utiliser la craie sur le tableau noir: le prof s'en foutait plein les mains (et les fringues), on avait de l'asthme à force d'en respirer la poussière et il y avait toujours un élève facétieux qui faisait immanquablement grincer les dents de toute la classe en faisant crisser sa craie sur le tableau. Si tu es un peu plus jeune, tu as eu droit à la grande évolution du tableau blanc avec feutre. Ta prof finissait toujours par envoyer 3 élèves chercher un stock de stylos parce que le sien n'écrivait plus au bout de 5 phrases. Et en général, l'un des stylos était à l'encre indélébile et la prof ne s'en rendait compte qu'une fois le tableau rempli.

Hé ben avec le TNI, tout cela est fini. Aujourd'hui, j'ai appris qu'avec ce machin, tu peux presque tout faire: écrire au tableau, annoter des documents, utiliser des films, des photos, du son, et en plus, tes nains sont super concentrés parce que, c'est connu, tout ce qui ressemble de près ou de loin à un écran de télé ou d'ordinateur et qui leur donne l'impression qu'ils ne travaillent pas les fascine. Bref, c'est THE outil miracle pour faire des vrais cours du 21ème siècle. Il va sans dire que ta Titcheur préférée ne demande pas mieux!

Le seul problème dans les stages de formation en multimédia, c'est l'hétérogénéité du groupe de stagiaires. Car, chez nous les profs, avancement dans l'âge ne rime pas avec avancement dans le boulot: tu fais peu ou prou le même métier toute ta life. Du coup, quand tu as commencé dans les années 40 (quoi j'exagère?), tu n'es pas toujours super à l'aise avec les nouvelles technologies. Ce qui donne lieu à des scènes hilarantes où certains collègues se font ré-expliquer pour la énième fois la différence entre un clic droit et un clic gauche, le concept de copier-coller, ou encore les miracles d'un simple ctrl+A.


Fous rires, certes, mais quand toi-même tu tournes en rond parce que l'instructeur est bloqué sur un de tes co-stagiaires moyenâgeux, et bah tu tiques un peu. Si, tu tiques, je dis. Tu te mets donc à explorer la bête tout seul comme un grand et en général tu découvres que 8 heures de formation, c'était peut-être un petit peu large pour comprendre un logiciel qui fonctionne fondamentalement à l'intuition, et qui dispose d'une rubrique Aide tout à fait bien fournie. Tu ne dis trop rien tellement tu es content d'avoir une excuse officielle pour ne pas faire cours à tes Secondes, mais tu n'en penses pas moins.

Le vrai hic dans cette formation, c'est que mon établissement ne dispose que de 6 exemplaires du bestiau. Tu me diras, c'est déjà ça. Nombre de stages similaires sont donnés en vain faute de matériel installé dans les salles. Donc, je peux m'estimer heureuse. Oui, mais encore faudrait-il que je sois affectée dans l'une de ces salles magiques équipées du TNI, mais aussi de téléviseur-lecteur DVD-installation de son-ordinateurs-vidéorétroprojecteur-cafetière-bain à remous (on peut rêver nan?). Pour l'instant, je n'en dispose qu'une heure par semaine avec mes 1ères L (les p'tits veinards). Mais je me suis pas démontée et j'ai appliqué tout ce qu'on m'a appris lors du stage. Hé ben ça marche vraiment bien ce truc là. C'est dingue comme ça captive les élèves (et moi). C'est un peu comme un Iphone géant ce truc. Si si. Hyper intuitif, tactile, polyvalent, et sexy. Je fais des cours d'enfer sur ce truc. Enfin, j'ai l'impression.

Malgré ce succès énorme et les applaudissements délirants des élèves, en sortant de ce cours, je me suis demandé pourquoi on avait besoin de tous ces outils aujourd'hui pour enseigner. Je sais, ils existent donc ce serait dommage de s'en priver. Mais moi qui ai quitté le lycée il n'y a pas si longtemps que ça (12 ans à peine), je n'ai jamais connu une telle avancée technologique en cours, et nous n'avions certainement pas besoin de ces nouveaux supports pour être attentifs en classe. Alors c'est quoi? La génération "zapping"? Des enfants à qui il faut proposer une activité nouvelle toutes les 10 minutes sinon ils se lassent et foutent le bordel? Un défaut sociétal dans un monde où la technologie prend le pas sur le contenu (y a qu'à voir Le Monde en ligne…)? Une réelle évolution de mon métier? Vais-je mieux leur inculquer l'ingliche via ce tableau magique? N'est-ce pas plutôt un pansement sur une fracture ouverte? Si les progrès des petits Français en anglais étaient proportionnels à l'investissement technologique de l'Education Nationale, on serait tous bilingues, les poules auraient des dents, la Saint Glinglin se fêterait le 30 février et mon époux rentrerait à 19h le soir… Je m'interroge.

Quoiqu'il en soit, l'année prochaine, c'est décidé, je ferai un stage moins prise de tête comme: "Mise en place du B2I au lycée" (B2I c'est un peu comme R2D2, donc je suppute que c'est un stage où on se sert de la Guerre des Etoiles pour créer un cours génial) ou alors "Gérer et faire évoluer un site sous SPIP" (ou comment utiliser Spirou en cours). Quoi, je déraille?