2image_chat07Je décrète officiellement l'état d'urgence au magazine ELLE. Et je voudrais en profiter pour pousser un énorme coup de gueule sur un sujet particulièrement grave et qui me tient à cœur: les poils. Je sais pas si tu as lu l'édition de cette semaine, mais ils ont dû fumer la moquette… ou plutôt le gazon à la rédaction pour nous pondre un article de fond sur l'épilation du maillot. Le titre? "Epilation, mode d'emploi (…) On vous dit tout pour devenir une vraie foufounista!"
Si. Navrée je suis.

Huit pages, photos à l'appui, détaillant les dernières tendances en matière de sculpture de buisson. On apprend plein de choses, note. Par exemple que la toison bien fournie est totalement passée de mode et fait trop eighties. Que le "ticket de métro" se répand plus vite qu'un herpès grâce aux films pornos mais que le top du top, c'est quand même l'épilation intégrale, beaucoup plus hygiénique.
Gniiiiiii? Ils sont devenus fous ou bien? Epilation intégrale? ? Je savais pas que c'était tendance d'avoir l'air d'une enfant de 6 ans toute nue.

Le pire, c'est les témoignages de 5 mecs, âgés de 20 à 40 ans. 4 gars sur 5 t'expliquent qu'une "foufoune mal taillée", c'est rédhibitoire. Que c'est sale les poils. Que ça fait négligé ou que ça leur rappelle leur mère. Seul le jeunot de 20 ans trouvait qu'il n'y avait pas de raison de toucher à quoique ce soit, que lui il s'épilait pas les parties et qu'il trouvait ça dommage d'aseptiser le sexe. Ouf! La nouvelle génération n'est donc pas complètement perdue.

Mais c'est quoi ce terrorisme pileux? Cette nouvelle norme pubienne? Alors maintenant, non contentes d'avoir toutes la même coupe (le carré flouté, la frange…), les mêmes leggings (en cuir), la même robe (en laine, ceinturée), le même portable (Iphone, allez, on tolère le Blackberry), etc… il va aussi falloir qu'on ait la même pilosité sous nos (identiques) petites culottes à froufrous?

Là, je dis stop! Stop au diktat de la touffe! Laissez nous cet espace de liberté, par pitié! Que celles qui le souhaitent se fassent une crête bleue, ou les initiales de Zidane (ZZ à cet endroit, c'est choupinou non? ) ou tout simplement rien du tout, mais qu'on arrête de nous expliquer que la calvitie pubienne, c'est plus hygiénique. Que celles qui aiment se faire enduire de cire brûlante, puis arracher la peau jusqu'au sang à cet endroit le fassent, mais qu'elles laissent les copines choisir de ne pas. Mais surtout: que les mecs nous laissent gérer nos pubis, parce que si j'en entends un dire (je cite Jean-Charles, 36 ans) "pour moi, seule une pilosité très maîtrisée peut rimer avec sexualité", je sors mes bandes de cire froide et je lui épile les testicules. On en reparlera ensuite de sa libido…

Quant à ceux qui n'auraient pas encore compris qu'un poil, ça repousse et que donc, non on peut pas être nickel tout le temps, à moins de manier de temps à autre le Bic rose, à l'instar de Thibault, 26 ans, qui découvre la vie ("Nombreuses sont celles qui se rasent en cas de rendez-vous impromptu et quelques jours après, ça pique! Résultat: j'ai l'impression de caresser ou d'embrasser … un de mes potes mal rasés!"), je propose plusieurs options:
1). payer à sa douce une épilation définitive (à 250 Euros la séance à raison de 8 à 10 séances, ça devrait le calmer)
2). à s'engager à être lui aussi rasé de près en toutes circonstances. Hé oui mon gars, ta barbe de trois jours si sexy, elle arrache la gueule pique.
3). S'offrir une poupée gonflable: promis, elle aura jamais de poils. Et elle piquera pas.

Enfin, je voudrais terminer ce billet par un message très personnel à mon esthéticienne. Note, lecteur, que je n'ai rien contre le corps esthétique, j'ai toujours eu des praticiennes très gentilles et douces mais depuis que j'ai changé d'adresse, je suis tombée sur une espèce de conne. Sans jeu de mots.
Alors, Madame de chez Body Minute en bas de chez moi, j'apprécierais beaucoup que:
- tu arrêtes de me demander si je fais bien 15 gommages par jour rapport à mes poils incarnés. Je sais que tu essayes de me refourguer ta crème de gommage à 50 Euros le kilo (poil au dos).
- tu arrêtes de râler parce que "C'est trop court! Je vais pas arriver à tout vous enlever. Faut attendre plus entre deux rendez-vous sinon ça a pas le temps de repousser" (poil au nez).
- tu arrêtes de rigoler parce que "Ah bah vous avez bien attendu, là! Hihihihi! Ça va bien partir, là! Hihihihi! Dites-donc, Monsieur a de la patience!". Faudrait savoir ce que tu veux, court ou long? Et mêle pas Monsieur à ça sinon je te fais avaler ta cire orientale et tes spatules en bois (poil aux doigts).
- quand je te demande une épilation des lèvres, tu n'emploies pas le terme "moustache". C'est vexant (poil aux dents).

Voilà, lecteur. Il me semblait important de faire cette petite mise au point. Quant à toi, amie lectrice je t'en conjure, ne cède pas à ce diktat incongru! Poil au …

(Si, je l'ai fait).