Mac_GyverHello dear reader !
How are you today ? Are you in the kitchen with Brian ?

Désolée, je m’entraîne pour demain, car c’est ma rentrée, et comme chaque veille de rentrée, je flippe un peu ma race. Mais ça n’a rien à voir avec le sujet qui, aujourd’hui encore, va être ma sublime moitié, mais pas que.

« Quoi ? Encore ? Elle radote la pauvre fille ! » t’entends-je sournoisement penser.
« Mais pas du tout, très cher, et je te prierais de prendre un autre ton avec moi, on n’a pas élevé les cochons ensemble, alors assis-toi et ouvre ton livre p. 12. » (Oui, je répète encore pour demain).

Pouf pouf.  Reprenons. En fait, je vais pas te parler seulement de mon irrésistible conjoint, mais aussi de mon Pôpa, qui se trouve lui aussi être ingénieur de formation. Comme quoi, ça mène à tout les écoles d’ingénieur : mon mari est devenu consultant, et mon Pôpa est devenu Pôpa. Bref, toutes mes références masculines ont été conditionnées par ce détail important. Et si aujourd’hui je suis la tarée l’originale qui vous ravit quasi-quotidiennement de sa prose, c’est un peu grâce à eux.

Il y a trois choses qu’il faut absolument que tu saches sur les ingénieurs :

-    Primo : les ingénieurs aiment porter des chemisettes à carreaux. Si, c’est vrai. C’est bizarre, mais ils doivent avoir un prix de gros à leur entrée en école, ou alors dans le cerveau d’un ingénieur, y a pas la place pour la case « fashion ». Quoiqu’il en soit, sans intervention féminine, il est rare qu’un ingénieur s’en sorte tout seul. Je ferai aucun commentaire sur les goûts vestimentaires de mon Pôpa et de Chéri, ça va pas la tête ? C’est pas toi qui va devoir rattraper le coup derrière ! Non, tu ne me feras pas dire que, passé 35 ans, le sweat à capuche fait ado attardé, ou que les chaussettes blanches dans les chaussures de costard, ça se fait plus depuis Mickael Jackson dans « Billie Jean ». Je ne tomberai pas dans le panneau, roublard !

-    Deuxio : les ingénieurs aiment bidouiller dans leur maison. Mon Pôpa, il passait des heures à bricoler. Par exemple, il a recouvert tout notre plafond de boîtes d’œufs vides. Je sais, ça fait un peu Rain Man dit comme ça, mais en fait il paraît que ça isole… En tous cas, je passais des heures à le regarder faire. Mon amoureux, lui, il adore bidouiller sa moto : il a toujours un truc à graisser, un bidule à changer, un coup de marteau sur le moteur par-ci, un coup de perceuse dans les phares par là (comment ça j’y connais rien ?). C’est un peu des Mac Gyver tous les deux. La seule différence, c’est qu’avec un chewing-gum et des allumettes, au mieux ils font une Tour Eiffel en allouffes, alors que Mac Gyver, lui, te fabrique un sèche-linge.

-    Dernièro : les ingénieurs aiment faire des fichiers Excel. Ça c’est un truc dont j’ai pas encore bien saisi le subtil intérêt. Les ingénieurs sont fascinés par ce logiciel que tu mets tellement de temps à comprendre comment ça marche que t’as plus vite fait de prendre un stylo et un papier et de gribouiller ton tableau à l’arrache. Mon chéri, il est terrible pour ça. Il a créé plein de tableaux Excel pour plein de trucs dans la maison. Mais attention ! Pas le pauvre tableau tout pourri avec des colonnes normales. Non ! Lui, il sait faire en sorte que le tableau soit dynamique, prenne en compte des variables et se mette à jour automatiquement. Par exemple, il a fait un fichier avec la liste de tous les vins qu’on a à la cave, classés par millésime, ou par région, ou par date, avec aussi la date à laquelle on a acheté la bouteille, la date à laquelle il est conseillé de la boire et le nombre de bouteilles qu’il nous reste en stock. La classe, hein ? C’est un ouf’ mon mec !

Tu l’auras compris, lecteur, l’observation des ingénieurs en milieu naturel nécessite une véritable immersion qui ne laisse jamais indemne. Moi-même, je me surprends parfois à monter une armoire Elgå de chez Ikéa juste pour le plaisir de venir à bout de la notice en suédois, ou à rentrer la liste des courses sur fichier Excel, et me dire que, effectivement, c’est pratique, même si je finis toujours par l’oublier avant d'aller au supermarché…

Bon, maintenant que tu as bien ricané, tu fermes ton cahier et tu sors une feuille : interro surprise pour voir si tu as bien tout suivi. Et je ne veux rien savoir, on se tait et on ne copie pas sur ses voisins!

Chuis au point pour demain. Thanks.